Jean-Pierre Bemba Gombo – le coordonnateur sortant de la coalition Lamuka – promet tout son soutien à Adolphe Muzito pour la continuation et la réussite de son mandat de coordonnateur en exercice de cette méga plateforme politique.

« (…) Je souhaite au coordonnateur , mon frère Adolphe Muzito de pouvoir œuvrer dans le cadre de la défense des intérêts de la population comme nous l’avons tous souhaité au niveau de notre plateforme politique Lamuka. Je lui souhaite bien sûr le succès dans le travail qu’il va fournir en faisant de la continuation . Nous sommes ensemble et nous continuerons à l’appuyer et à lui fournir de l’énergie nécessaire pour la réussite de son mandat », a déclaré Jean-Pierre Bemba Gombo à l’issue de cette sobre cérémonie de remise et reprise qui s’est déroulée au sein de sa résidence, située dans la commune de la Gombe/Kinshasa.

Pour sa part, Adolphe Muzito – le coordonnateur entrant – tout en remerciant son prédécesseur Jean-Pierre Bemba pour son mandat et pour l’organisation de cette cérémonie, il a dit son intention de poursuivre le combat par rapport aux missions assignées à la coalition Lamuka.

« (…) Nous allons continuer de travailler, continuer de consolider l’unité de Lamuka, consolider l’unité de notre peuple. Comme vous le savez,le pays est divisé. C’est la cacophonie au plus haut sommet de l’État. Il n’y a pas de cohésion,il n’y a pas d’attente, c’est la rivalité alors que le pays brûle à l’Est. Nous pensons que le pays a besoin d’une cohésion. Nous pensons qu’il faut que tout le monde comprenne que le pays a besoin de cohésion et de l’unité ; nous allons y travailler. Vous connaissez bien la vocation de Lamuka à savoir : la défense de la constitution, la mobilisation du peuple pour une alternance démocratique reflétant la vérité des urnes. Vous savez également que Lamuka c’est la défense de la bonne gouvernance, la lutte contre les antivaleurs. Nous allons y travailler cette fois là un peu plus sur le terrain. Et ici, nous attendons le retour du président élu et nous allons nous mobiliser tous ensemble , les leaders de Lamuka la population à se soulever à travers le pays de manière à ce que dans chaque ville  on se soulève, et qu’on fasse des marches pacifiques pour bouter l’ennemi qui pille , tue et crée de l’insécurité dans l’Est du pays. Il n’y a que dans l’unité et dans la cohésion… Tous les plans de sortie de crise sur lesquels nous sommes tous mis  d’accord à savoir : il faut des réformes, il faut que les gens se retrouvent pour faire des réformes afin qu’on rentre le plus rapidement aux élections. Évidemment, nous, on a donné une date, mais elle n’est pas magique. Les autres estiment qu’il faudra assez de temps, etc. Nous allons y discuter. C’est la seule façon de mettre fin à la division qui sépare notre peuple et que les autres en profitent pour nous exploiter, nous piller et puis tuer à l’Est du pays », s’est exprimé Adolphe Muzito.

Notons que la cérémonie de passation de témoin s’est déroulée devant un parterre des membres de la cellule politique et du secrétariat technique de Lamuka.

Martin Fayulu et Moïse Katumbi ont été respectivement représentés par le professeur Kalele et le député Christian Mwando.

Dans leur communiqué final qui a été lu par la secrétaire générale du MLC Ève Bazaiba Masudi, les 4 leaders de Lamuka ont réaffirmé l’unité au sein de leur plateforme politique. Ils ont également rassuré la population de l’Est du pays de leur solidarité et appelé les congolais , mais aussi l’ensemble des forces vives de la nation à œuvrer pour la sauvegarde de la constitution de la République.

Jean Médard LIWOSO