Après de complications au départ de l’aéroport de N’djili, la délégation de la coalition Lamuka conduite par le duo Adolphe Muzito – le coordonnateur en exercice – et Martin Fayulu, est arrivée ce samedi 24 décembre 2019 à Beni, dans la province du Nord-Kivu.

Aussitôt arrivés, Martin Fayulu et Adolphe Muzito sont allés d’abord s’incliner sur la tombe du regretté Ibadi – militant de la lucha – lâchement abattu dernièrement par la police lors de la manifestation pacifique organisée dans cette ville.

Devant plusieurs  milliers des militants des partis politiques sociétaires de la coalition Lamuka, réunis au rond-point Nyamwisi , Martin Fayulu a condamné l’insécurité persistante qui mine quotidiennement la vie de la population locale. C’est une situation insupportable d’autant plus qu’elle traine depuis plusieurs années dont il promet son implication pour le retour effectif de la paix dans cette partie du pays.

Pour lui, c’est Joseph Kabila qui en est responsable car il demeure l’ennemi des congolais et il doit être combattu.

Tout de même, il a promis de s’employer pour éviter que Beni ne tombe entre les mains ennemies.

Sur la même lancée, Adolphe Muzito a appelé la population d’apporter sa collaboration aux FARDC.

Dans leur programme, les deux compères – Martin Fayulu et Adolphe Muzito – ont prévu de recevoir demain, mercredi 25 décembre 2019, les délégations de différentes couches sociales, à l’issue de leur participation à la messe de Noël à la cathédrale de Beni paida.

Rappelons qu’Adolphe Muzito et Martin Fayulu ont décollé de Kinshasa ce mardi 24 décembre pour une mission de compassion dont la durée est de 3 jours, soit du 24 au 27 décembre 2019 dans la ville de Beni.

Jinnah Ivogha/correspondant- Beni.