Comme l’exige la tradition,Jean-Pierre Bemba Gombo – le président national du Mouvement de Libération du Congo – le parti phare de la coalition Lamuka, s’est adressé ce mardi 31 décembre 2019 à la population congolaise.

En effet, c’est par un message écrit  rendu public ce soir  que l’ancien vice-président de la République, resté silencieux depuis quelques mois , s’est adressé au peuple congolais.

Jean-Pierre Bemba Gombo qui souligne la constance de son parti – le MLC – depuis ses 21 ans d’existence estime qu’il est temps de doter la RDC d’un plan de développement économique et d’entreprendre des réformes essentielles , notamment celle vitale du processus électoral afin de préparer ce qui devraient être des élections crédibles et transparentes dans l’avenir.

Ci-dessous l’intégralité du message du président national du MLC.

Mes chers compatriotes,

Le passage à la nouvelle année m’offre l’agréable opportunité – consacrée par les usages – de vous adresser du fonds de mon coeur, mes vœux pour l’année nouvelle.

A l’heure où l’évocation des perspectives coïncide avec l’ébauche du bilan des mois écoulés, je voudrais souligner la constance du MLC qui ne s’est pas départi de sa ligne 21 ans durant, à savoir la libération du peuple congolais, la lutte contre les inégalités et le sous-développement, la lutte pour l’instauration de la démocratie et la promotion des droits de l’Homme, la sécurité pour nos populations; dans un contexte où notre pays est pris dans une turbulence qui endeuille de manière récurrente certaines parties du territoire national.
J’exprime ainsi mes sentiments de compassion à nos compatriotes victimes des catastrophes naturelles et présente mes condoléances à toutes les familles endeuillées.

Récemment, j’ai eu à sillonner une bonne partie de la République et j’ai été confronté aux cris de détresse de nos populations, au désarroi de nos sœurs et frères, mais surtout, à leurs regards vides d’espoir.

Mes chers compatriotes,

Il est inadmissible qu’au 21e siècle le congolais vive en dessous du seuil de pauvreté .
Nous devons arriver à capitaliser le fait que :
– la RDC dispose de plus de 50% des réserves mondiales du cobalt ;
– la RDC figure dans le top 5 des exportateurs du cuivre ;
– la RDC est l’un des principaux pays producteurs du Coltan…
pour offrir à notre peuple un futur meilleur.

Cette contradiction ne peut s’expliquer que par la mauvaise gouvernance, la corruption et l’inéfficacité des services de l’Etat.
Il est de notre responsabilité à tous de donner aux congolais des raisons d’espérer en l’avenir de notre pays .
C’est en mesurant l’importance de la paix malgré les vicissitudes frappées du sceau des sacrifices personnels que je reste convaincu que la RDC a vocation à privilégier les relations de bon voisinage et de stabilité en Afrique centrale, spécialement dans la région des Grands Lacs, avec une armée et une police suffisamment fortes et disciplinées pour sécuriser notre population et notre territoire.
Après un an de changement de régime – sur fond d’ élections chaotiques qui ont créé une fracture importante au sein de nos populations – il est temps que nous puissions doter la RDC d’un plan de développement économique et entreprendre des réformes essentielles, notamment celle vitale de notre processus électoral afin de préparer ce que devraient être des élections crédibles et transparentes dans l’avenir.
L’absence de l ‘autorité de l’Etat conduit aux dérives que l’on observe à l’occurrence en Ituri, à Béni et à Minembwe.

Mes chers compatriotes,

Rien ne peut nous détourner de notre détermination à poursuivre les nobles objectifs de sécuriser notre peuple et notre territoire,
rétablir le congolais dans ses droits de vivre décemment et de jouir des ressources de son pays dans un état de droit dont les politiques doivent concourir à son bien-être et à son épanouissement. Nous continuerons à lutter pour la restauration de l’autorité de l’État afin d’éviter des dérives que l’on observe dans les agglomérations citées ci-dessus.
Nous devons, ensemble, nous poser la question de ce que nous-mêmes avons fait pour notre pays au lieu d’etre exigeants vis-à-vis des autres.
En cet instant, j’ai une pensée pour les familles et proches de nos vaillantes forces de sécurité présentes dans les zones d’opération pour la paix et la stabilité si précieuses à qui je leur renouvelle mon soutien patriotique.

Je vous formule mes voeux ardents de santé, de paix et de prospérité à tous et à chacun.
J’adresse les mêmes voeux à tous nos concitoyens à travers le monde, et à toutes les communautés et personnes qui ont choisi de s’établir et de vivre avec nous, dans la
quiétude et l’harmonie.

Que Dieu bénisse notre pays et son vaillant peuple.

Je vous remercie.

Avec Dieu nous vaincrons.

Jean-Pierre Bemba Gombo