RDC : solution à problème pour les 31 députés nationaux proclamés par la CENI et invalidités par la cour après 6 mois de travail?

Une solution politique serait en passe d’atterrir à l’initiative conjointe du gouvernement congolais et de l’ Assemblée Nationale en faveur des 31 députés nationaux proclamés par la CENI et invalidés largement hors délai légal par la cour constitutionnelle, alors que les intéressés siégeaient depuis 6 mois à l’hémicycle.
La loi électorale prévoit un délai de 60 jours – soit deux mois – pour l’examen des contentieux électoral pour les législatives nationales devant  la Cour constitutionnelle.

Le bureau de l’Assemblée Nationale – par le truchement de sa Présidente, Jeanine Mabunda – soutient favorablement cette voie logique, en solidarité avec ses collègues invalidés lesquels ont tous participé à l’élaboration de leur Règlement Intérieur et à l’installation du bureau de la chambre basse.

De sources sûres à la présidence de la République, Félix Tshisekedi et son gouvernement s’emploieraient à régulariser la situation pour le groupe des 31 premiers députés véritablement élus, mais injustement invalidés par la Cour Constitutionnelle. L’affaire serait en bonne voie – dans son traitement – de suite de leur saisine à l’instance internationale ayant compétence en la matière. l’Union Interparlementaire ayant favorablement reçu la plainte commune de ces 31 à Genève en Suisse.

Dans l’entretemps à Kinshasa, la démarche risque d’être torpillée dans la mesure où Joseph Olenghankoy,le président de du CNSA -une institution mise en place à l’issue du dialogue de la Saint Sylvestre (2016)- roulerait pour le groupe des 31 autres députés non proclamés par la CENI, mais bénéficiaires des arrêts que d’aucuns ont qualifié d’iniques, rendus par la cour constitutionnelle sur fond de corruption , et pour lesquels la plainte déposée auprès de l’Union Interparlementaire a été rejetée par cette instance internationale.

Le patron du CNSA appuyerait ce dernier groupe semble-t-il , par népotisme et juste pour nuire au vrai élu de la circonscription de Lubefu qui fait partie de l’autre groupe des 31 invalidités après validation à l’Assemblée nationale, mais remplacé par l’ancien ministre du gouvernement Tshibala et jeune frère biologique du président du CNSA Emery Ukundji.

D’après nos sources, la CENI aurait accusé le Rassop – la plateforme politique de Joseph Olenga Nkoy – de faire usage d’un faux document, car falsifié, attribuant à ce regroupement plus de 200.000 voix pour dépasser le seuil de représentativité nationale de 1% et plus de 25000 voix à son candidat Emery Okundji qui, en réalité était loin d’atteindre même 10.000 voix.
Le PGR serait déjà saisi quant à ce.

Déjà le groupe des 31 députés non proclamés par la ceni, mais bénéficiaires des arrêts de la cour constitutionnelle ont exprimé leur satisfaction  à travers leur porte-parole, Luis D’or Balekelayi de l’aboutissement heureux de cette démarche en affirmant que leur groupe devrait désormais bénéficier des émoluments et autres avantages dûs aux 500 autres députés sans pourtant siéger à l’Assemblée nationale. Une réaction qui sème de la confusion au sein de l’opinion.

L’instauration de l’état de droit exige le respect des principes et des lois du pays autant que celui des décisions judiciaires. Le politicien congolais devrait apprendre à s’en tenir aux principes et aux textes legaux qui régissent l’État, s’il veut voir ce pays émerger en termes de droit et de démocratie, loin de tout népotisme que répètent incantatoirement  certains, à l’instar de Joseph Olengha Nkoy.

Il revient donc à l’Union Interparlementaire de faire le suivi pour permettre aux victimes des arrêts de la haute cour congolaise de rentrer dans leurs droits.

Alain St. Bwembia

ARTICLES SIMILAIRES

Kinshasa : Toujours en contact avec sa base, le député MLC Eddy Iyeli Molangi a fait un don des fournitures scolaires et sanitaires à...

Infantigable, le député MLC Eddy Iyeli Molangi a effectué la descente dans la commune de Ngiri-Ngiri où il...

Diplomatie : Washington va en geurre contre le 3e mandat de Ouattara et d’Alpha Condé !

Le Président Ivoirien Alasane Dramane Ouattara et son homologue de la Guinée Alpha Condé se retrouvent désormais dans...

ARTICLES SIMILAIRES

10 ème session de la commission permanente mixte Défense et Sécurité RDC- Zambie : les deux pays parlent de...

C'est ce mardi 11 août que se sont ouverts - au Pullman Karavia, à Lubumbashi - les travaux...

Kinshasa : Toujours en contact avec sa base, le député MLC Eddy Iyeli Molangi a fait un don des...

Infantigable, le député MLC Eddy Iyeli Molangi a effectué la descente dans la commune de Ngiri-Ngiri où il...

Diplomatie : Washington va en geurre contre le 3e mandat de Ouattara et d’Alpha Condé !

Le Président Ivoirien Alasane Dramane Ouattara et son homologue de la Guinée Alpha Condé se retrouvent désormais dans...

Crise politique-RDC : Me Clément Muza Kayembe s’oppose à la démarche institutionnelle du groupe des 13 personnalités

Les contentieux issus des dernières élections sont loin de s'éteindre, un an et huit mois après. La crise...

MLC: les jeunes des structures spécialisées ont clôturé avec succès le café – réflexion en leadership et en gestion...

Ouvert depuis le 31 juillet dernier, le café-reflexion organisé par les jeunes de quelques structures spécialisées affiliées au...

Godé Mpoyi dans le collimateur des anciens députés provinciaux de la ville de Kinshasa pour détournement de leurs...

Est-ce le début de la chute du pharisaïsme de Godé Mpoyi? On ne sait pas l'affirmer. Cependant, une...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!