De réactions ne cessent de tomber au sujet des événements survenus pendant deux jours – soit du lundi 6 au mardi 7 janvier 2020 – au site de l’Université de Kinshasa. La plus fraîche parvenue à politiquerdc.net est celle de la Ligue des jeunes du Mouvement de Libération du Congo.

En effet, dans sa réaction contenue dans un communiqué – tout en condamnant les actes de vandalisme enregistrés suite à ce mouvement de revendications des étudiants de l’Unikin – la LJMLC qui reconnaît à tout citoyen son droit de manifester, conformément à la constitution, appelle tout de même les différentes parties à privilégier la voie du dialogue en vue de parvenir à une solution satisfaisante, pour l’intérêt de tous. Par ailleurs, la ligue des jeunes du parti de Jean-Pierre Bemba Gombo estime que la revendication des étudiants est symptomatique de la situation socio-économique actuelle en RDC.

« (…) Cette grogne est le reflet de la détérioration chronique du tissu socio-économique en République Démocratique du Congo qui par ailleurs, affecte sensiblement les conditions d’études au sein des universités autant que les conditions sociales des étudiants », lit-on dans le communiqué de la ligue des jeunes du MLC, signé par son président Aldarich Luboya.

En outre, la LJMLC réaffirme la détermination du Mouvement de Libération du Congo à lutter pour l’avènement d’un État qui dirige, qui ordonne et qui protège; plaçant dans ses priorités, l’amélioration des conditions sociales du peule congolais et l’investissement dans l’éducation de la jeunesse.

Communiqué de la LJMLC

Alain St. Bwembia