« Jean Pierre Bemba, est un homme de principes et connu pour son expérience d’homme d’État.
Il est surtout pacifiste et pacificateur. C’est un leader incontestable et capable de restaurer la sécurité sur l’ensemble du territoire national, de redresser l’économie nationale et d’assurer la bonne gouvernance en vue de répondre aux préoccupations fondamentales de nos populations », c’est en ces mots que le député national Faustin Boyika – élu du territoire de Bikoro, dans la province de l’équateur – essaye de décrire le président national de son parti.

En effet, c’est à travers un entretien de ce vendredi 10 janvier 2020 avec politiquerdc.net que ce cadre du MLC a pu commenter en sa manière le dernier message de vœux Jean-Pierre Bemba Gombo, adressé à la population congolaise à l’occasion de la nouvelle année 2020.

Secrétaire national chargé des Transports et Voies de Communication du MLC, Faustin Boyika a rappelé ce qu’il appelle « serment » de Jean-Pierre Bemba fait au peuple congolais et le ferme engagement de ce dernier d’œuvrer pour la sécurité et l’intégrité territoriale de la République Démocratique du Congo.

En déclarant dans son message de voeux : « Rien ne peut nous détourner de notre détermination à poursuivre les nobles objectifs de sécuriser notre peuple ainsi que notre territoire, de rétablir le congolais dans ses droits de vivre décemment et de jouir des ressources de son pays, dans un état de droit dont les politiques doivent concourir à son bien-être et à son épanouissement. Nous continuerons à lutter pour la restauration de l’autorité de l’État afin d’éviter les dérives que l’on observe aujourd’hui en Ituri, à Beni et à Minembwe; nous devons ensemble nous poser la question de ce que nous-mêmes avons fait pour notre pays au lieu d’être exigeants vis-à-vis des autres », le président de mon parti fait foi en sa maîtrise des réalités, notamment celles de la situation d’insecurité chronique qui sévit dans la partie orientale de notre pays.

L’élu de Bikoro a rappelé l’intelligence managériale de Jean-Pierre Bemba qui a su se séparer – sans dette – de son allié Ougandais à l’époque de la rébellion (1998-2003) ni brader un seul centimètre des terres de la RDC. Saluant le pacifisme de son président et sa ferme volonté de joindre l’acte à la parole, le député Faustin Boika a rappelé aussi le rôle joué par Jean-Pierre Bemba Gombo dans la restauration de la paix entre les Hema et les Lendu en Ituri en 2001, par le Front de Libération du Congo – devenu par la suite – Mouvement de Libération du Congo. Signalons que dans son dernier rapport sur la situation en RDC, l’ONU a qualifié de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité les massacres perpétrés ces derniers temps en Ituri à la suite des conflits ethniques entre les communautés Hema et Lendu auxquels l’état n’arrive toujours pas à maintriser. Et au moins 701 personnes y ont déjà trouvé la mort.

« Consécutivement au message du président national, je confirme également que la sécurité et la restauration de la paix sont possibles en RDC avec le Baimoto, une fois au pouvoir », renchéri l’élu de Bikoro.

Et de poursuivre, « Contrairement à ce que pensent certains de nos détracteurs politiques, véhiculant parfois des fake news pour tenter désespérément de discréditer notre leader. Et pourtant, qu’on le veuille ou pas, Jean-Pierre Bemba est un grand leader du pays et d’Afrique, serein et déterminé à œuvrer de manière démocratique pour arriver à répondre aux aspirations du peuple congolais placé au cœur de son action politique ».

C’est armé de la volonté d’expliquer à sa base et lui transmettre le message de vœux de son président national que Faustin Boyika a annoncé sa prochaine descente dans sa circonscription électorale de Bikoro, prévue à la fin de ce mois, pour galvaniser sa base et conclure certains projets déjà lancés à Bikoro , notamment l’équipement et la modernisation de la station FM de Radio Liberté Bikoro pouvant contribuer à l’éveil de conscience de la population de cette partie de la province de l’Equateur.

Alain St. Bwembia