La marche organisée par Lamuka dans la capitale congolaise vient d’être dispersée au niveau de Masina Pascal.
Comme on pouvait s’y attendre , bien que les manifestants marchaient pacifiquement et sans le moindre dérapage, à la suite de l’improbation de la marche par le gouverneur de la ville Kinshasa, la police avait promis de disperser tout atroupement de 10 personnes. Elle vient donc de passer à l’acte.

C’est par des gaz lacrymogènes et de balles réelles que les forces de l’ordre viennent de disperser la foule .

« Présentement, nous sommes au niveau de Pascal, dispersés par la police qui tire partout en balles réelles », témoigne René Bonganga, sympathisant de Lamuka présent à cette manifestation.

Et d’ajouter : « bien déterminés à atteindre le point de chute de la marche, les sympathisants de Lamuka en débandade sont entrain de se renconstituer pour poursuivre leur marche ».

Essoufflé par les gaz lacrymogènes, Martin Fayulu a été évacué dans une escorte de la police à destination de sa résidence, située dans la commune de la Gombe, témoigne une source.

Rédaction