La conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), plaide pour le soutien aux initiatives citoyennes pour l’édification de la paix, par le dialogue et la réconciliation en RDC. C’est en tout cas , l’un des points de la mission de plaidoyer présenté par la CENCO auprès des partenaires européens à Bruxelles, capitale de la Belgique et de l’Union européenne.

Conduite par Mgr Marcel Utembi , président de la CENCO – la puissante organisation de l’église catholique – cette délégation a rencontré pendant deux jours, soit du 20 au 21 janvier 2020, les différentes autorités diplomatiques, la société civile, les parlementaires et les journalistes.

D’après une dépêche signée et parvenue à politiquerdc.net, ce mercredi 22 janvier, l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO en séjour à Bruxelles en compagnie du président de cet organe catholique, a indiqué que les différentes rencontres ont été facilitées par la CJP Belgique ( Clara DEBEVE). Ce qui a permis à leur délégation de faire le plaidoyer, particulièrement sur la situation sécuritaire à l’Est du pays.

En effet, après avoir fait une synthèse de la situation sociopolitique et sécuritaire actuelle et relevé les avancées et les défis, le Président de la CENCO a fait les demandes suivantes à ses partenaires :

– aide au Gouvernement pour rétablir l’ordre public et l’autorité de l’Etat particulièrement à l’Est du pays.
– une enquête internationale pour clarifier la situation qui se passe réellement à l’Est
– une assistance humanitaire aux déplacés et victimes des atrocités à l’Est
– soutien du processus de démobilisation et désarmement de certains éléments des groupes armés
– soutien des initiatives citoyennes pour l’édification de la paix, notamment par le dialogue et la réconciliation.

A en croire l’abbé Donatien Nshole, toutes les personnes rencontrées ont commencé par féliciter la CENCO pour son implication qui a considérablement aidé à la sortie de crise en RDC.
Ils ont ensuite partagé l’analyse de la situation actuelle faite par la délégation de la CENCO.

De rencontres qui ont été sanctionnées par quelques recommandations, notamment :
– s’y mettre dès maintenant à l’oeuvre pour la réussite des élections en 2023: éducation civique, suivie des réformes nécessaires, la tenue des élections locales, veuiller sur le budget des Élections, le recensement….
– faire le plaidoyer pour une décentralisation qui rassemble;
– inviter le peuple congolais au devoir de mémoire ;
– prudence dans les propos sur la Balkanisation.

La mission de la CENCO intervient juste quelques semaines après la visite du cardinal Fridolin Ambongo à Beni et Butembo, dans la province du Nord-Kivu où le numéro 1 de l’église catholique en RDC avait dénoncé l’existence d’un plan de balkanisation de cette partie du pays.

Avec ce plaidoyer, l’église catholique du reste très suivie et respectée à travers le monde pourrait-t-elle changer la situation au pays ?

L’avenir nous le dira plus !

Rédaction