Revenu au pays suite à la décrispation du climat politique, Francis Kalombo – l’ancien président national de la ligue des jeunes du PPRD et actuellement porte-parole de Moïse Katumbi – a échangé ce vendredi 31 janvier 2020 avec la presse nationale.

Visiblement très détendu, Francis Kalombo a répondu à bâton rompu aux différentes questions des professionnels des médias venus à sa rencontre dans son quartier général, situé dans la commune de Bandalungwa. Il a décoché quelques flèches en direction de certaines personnalités.

La première cible de son intervention a été Kalev Mutondo, l’ancien patron de l’Agence National des Renseignements.

En effet, l’ancien exilé politique proche de Moïse Katumbi a sévèrement critiqué la dernière sortie médiatique de Kalev Mutondo contre le Secrétaire Général de l’udps/Tshisekedi.

Il convient de rappeler que lors de sa sortie médiatique du samedi 25 janvier dernier, le secrétaire général de l’udps /Tshisekedi avait dénoncé les actes d’espionnage qu’aurait posés l’ancien DG de l’ANR au cours des différents déplacements effectués par le président de la République à l’étranger. À la suite de cette dénonciation, l’ancien Tout Puissant du régime Kabila a qualifié les propos d’Augustin Kabuya d’un tissu cousu d’un mélange de faussetés et mensonges.

Et l’occasion était belle pour Francis Kalombo de tirer à son tour à boulets rouge sur l’ancien DG de l’ANR. Il trouve que l’ancien chef des barbouzes n’a pas de leçon à donner aux congolais, au regard de tout ce qu’il a commis comme crimes en RDC. De son point de vue, Kalev Mutondo doit être arrêté et jugé dans une audience publique, au stade des martyrs.

« Beaucoup sont morts à cause de Kalev, beaucoup ont fui le pays à cause de ses actes, beaucoup ont quitté Kabila pour devenir des opposants à cause de Kalev. Il doit être jugé dans un procès public au stade des martyrs pour tout ce qu’il a commis(…) », a déclaré Francis Kalombo.

Par ailleurs, le porte-parole de Moïse Katumbi – l’un des leaders de Lamuka – qui ne cache pas son soutien à quelques actions « positives » réalisées par Félix-Antoine Tshisekedi, encourage ce dernier à se départir de tous les faucons hostiles au changement pour l’intérêt du peuple. Il appelle également Félix Antoine Tshisekedi à prendre ses responsabilités de président de la République afin de former une véritable dynamique à même d’imposer sa vision politique, notamment à l’Assemblée nationale actuellement dominée par des « députés fabriqués » par la famille politique de Joseph Kabila.

Rédaction