La situation sociopolitique de la République Démocratique du Congo préoccupe plusieurs chancelleries des pays amis. Les signaux lancés par les acteurs politiques – particulièrement ceux de la coalition au pouvoir, au terme d’une année – sont peu rassurants pour l’avenir du pays. Et certains diplomates en poste à Kinshasa tirent la sonnette d’alarme.

C’est dans ce cadre que la Secrétaire Générale du Mouvement de Libération du Congo, Eve Bazaiba Masudi, a reçu ce lundi 03 février 2020 – dans son cabinet de travail – Nik Fulton, l’ambassadeur intérimaire de la Grande-Bretagne.

Au cours de leurs entretiens, le diplomate britannique a insisté auprès du n°2 du MLC sur la nécessité et l’urgence d’engager les réformes structurelles et courageuses au pays en vue de répondre aux problèmes fondamentaux de la population et au souhait ardent du plus grand nombre des citoyens de voir un réel changement politique, économique et social dans le pays.

Cette rencontre de travail, précisons-le, a eu lieu au début de l’après-midi, alors que les alliés au pouvoir Cach-fcc n’arrêtent de multiplier les invectives de l’un envers l’autre en rapport à la crise sociopolitique qui ronge le pays actuellement.

Cette visite illustre bien l’importance du parti cher à Jean-Pierre Bemba, dans le processus démocratique de la RDC,a souligné un cadre de ce parti phare de la coalition Lamuka/opposition.

Alain St. Bwembia