Coronavirus – RDC : Félix Antoine Tshisekedi décrète l’état d’urgence sur le territoire national et appelle à la solidarité nationale

Près d’une semaine après son message à la nation  caractérisé par des mesures drastiques contre le Coronavirus, le président Félix-Antoine Tshisekedi vient à nouveau de s’adresser à la nation congolaise ce mardi 24  mars 2020.

Conscient de la gravité de la situation, face à l’urgence et à la crainte que la
propagation ne s’accélère et ne devienne plus inquiétante d’autant plus que la plupart des
personnes infectées étaient en contact avec des parents et bien d’autres personnes, le chef de l’État congolais a pris des nouvelles mesures complémentaires visant à limiter la propagation de cette dangereuse pandémie.

Ces mesures sont d’application immédiate et les voici:

1. Interdiction de tous les voyages de Kinshasa vers les Provinces et des Provinces
vers Kinshasa, afin de permettre le confinement de la Ville de Kinshasa, foyer de la pandémie. Ceci implique :
2. L’interdiction de tous les vols des passagers dans les deux sens Kinshasa – Provinces, à l’exception des avions transportant du fret et dont les équipages seront soumis à un contrôle d’usage strict au départ comme à l’arrivée ;
• L’interdiction de tous les mouvements migratoires, par les transports en commun, des bus, camions et autres véhicules de l’intérieur vers Kinshasa et
de Kinshasa vers l’intérieur. Des barrières doivent être érigées par les Gouverneurs, et les équipages devront se soumettre au contrôle de rigueur en matière
du Coronavirus ;
• L’interdiction des tous les transports fluviaux des passagers de Kinshasa vers
les Provinces et vice-versa.
Seuls les bateaux et les embarcations transportant les marchandises avec
équipages et convoyeurs seront autorisés ;
3. La fermeture de toutes les frontières du pays aux passagers et à toute personne, sauf
pour les camions, navires, avions cargos avec fret ;
4. L’obligation pour le Gouverneur de la Ville Province de Kinshasa d’instruire tous
les Bourgmestres de chaque commune de la Ville d’éviter tout attroupement.

Et de placer plusieurs points de lavage des mains avec désinfectant ou savon, surtout dans des agglomérations à grandes affluences où le manque d’eau et d’électricité est quasi permanent.

Et le Gouvernement a été instruit de trouver les moyens de ravitailler ces quartiers pour assurer l’hygiène. En même temps, dit le président de la République, « il faudra multiplier les points de lavage des mains
à l’aéroport International de N’Djili et appuyer les équipes de la RVA et de la DGM pour
que nul n’échappe au contrôle d’hygiène
5. Mise en place d’un service minimum au sein du gouvernement et des institutions pour
palier au confinement, à leurs domiciles des autres agents de l’État ».

Solution pathologique

A l’instar des pays qui tentent de trouver une solution dans l’utilisation de la Chloroquine pour combattre le Coronavirus, la RDC qui travaille également sur cette solution thérapeutique et  pourra désormais compter avec l’usine pharmaceutique PHARMAKINA installée à Bukavu dans le Sud-Kivi qui s’apprête d’ores et déjà à produire des comprimés et des injectables de l’hydroxy chloroquine.

« Même si tous les scientifiques n’ont pas encore marqué leur unanimité, la Task Force
que je préside devra, ensemble avec la Commission de pilotage, réfléchir, sans délai, sur
les contours de l’opportunité d’une pareille démarche, susceptible de pouvoir contribuer à endiguer le Coronavirus.
Il est urgent en effet que soit produite une quantité industrielle de la Chloroquine qui semble avoir montré son efficacité jusqu’à ce jour dans certains pays », a déclaré le président de la République.

Par ailleurs, Félix – Antoine Tshisekedi dit avoir instruit le Gouvernement d’étudier le souhait des opérateurs économiques et autres partenaires qui se sont proposés d’inonder le marché de Kinshasa
de vivres de première nécessité et de produits pharmaceutiques jusqu’en mai prochain,
et d’y réserver une suite favorable avec diligence.

Appel à la solidarité

La pandémie du Covid-19 est une question sanitaire qui concerne tout le monde. Cela requiert donc une la solidarité et la cohésion nationale pour la vaincre afin de  limiter ses effets néfastes sur le plan politique, économique,sanitaire et stratégique, avait souligné Jean-Pierre Bemba Gombo , le principal leader de l’opposition congolaise, dans son message rendu public le lundi 23 mars à Kinshasa.

Et le chef l’état est revenu sur le même appel à la solidarité nationale.

« Je lance un appel à la solidarité nationale de tous les opérateurs économiques ainsi que d’autres pays et organismes qui conduira à la mise en place d’un Fonds National de Solidarité Contre le Coronavirus (FNSCC) qui restera ouvert à tous les potentiels bienfaiteurs.
Mes Chers Compatriotes,
Le Coronavirus n’a besoin ni d’un passeport, ni d’un visa, ni d’une carte d’électeur pour circuler chez nous. C’est nous qui circulons avec et qui devons comprendre que nous nous trouvons dans une situation de guerre face à un adversaire invisible, une guerre asymétrique aux conséquences désastreuses que nous pouvons éviter.
Et, dans une période d’épreuves et d’incertitudes comme celle que nous traversons, il est nécessaire que chacun soit appelé à prendre au sérieux cette pandémie et à observer toutes les mesures décidées. Bien obligé, je réquisitionnerai les unités de la Police Nationale
Congolaise et celles de nos Forces Armées afin d’organiser des patrouilles mixtes pour
faire respecter ces mesures, pour le bien de tous.
J’en appelle une fois de plus à l’union sacrée de la Nation, car c’est ensemble que nous nous en sortirons », a martelé Félix – Antoine Tshisekedi.

Le président congolais a ainsi au regard de la gravité et le caractère dangereux que comporte cette situation,décrèté
l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire national. Cela, « en tenant compte de la situation sécuritaire qui prévaut en ce moment dans notre pays en rapport avec la pandémie à Coronavirus ». Le président n’a pas déterminé le temps que prendra cet état d’urgence. Toutefois, lors de précédent message, il avait fait précisé que pourrait être modifié dans un sens ou dans un autre en tenant compte de l’évolution de la situation.

Rédaction

ARTICLES SIMILAIRES

RDC : le ministre de la santé Eteni Longondo accusé de mégestion des fonds alloués à la gestion du coronavirus

La coalition au pouvoir présente les similitudes d'un couple en passe de rupture. Les désaccords autrefois limités entre les militants ont gagné les membres...

Situation politique-RDC : le FCC de Joseph Kabila soupçonne l’UDPS et LAMUKA d’utiliser la diversion pour imposer un autre ordre politique anticonstitutionnel au pays

C'est à travers un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi 8 juillet que le Front Commun pour le Congo (FCC) - la...

Le gouvernement interdit les marches prévues ce jeudi 9 juillet et recommande à la coalition FCC-CACH d’engager le dialogue sur les points de discorde

Réunis ce mercredi 8 juillet autour du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin d'échanger sur les différentes marches pacifiques projetées pour ce jeudi 9...

ARTICLES SIMILAIRES

RDC : le ministre de la santé Eteni Longondo accusé de mégestion des fonds alloués à la gestion du...

La coalition au pouvoir présente les similitudes d'un couple en passe de rupture. Les désaccords autrefois limités entre les militants ont gagné les membres...

Situation politique-RDC : le FCC de Joseph Kabila soupçonne l’UDPS et LAMUKA d’utiliser la diversion pour imposer un autre...

C'est à travers un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi 8 juillet que le Front Commun pour le Congo (FCC) - la...

Le gouvernement interdit les marches prévues ce jeudi 9 juillet et recommande à la coalition FCC-CACH d’engager le dialogue...

Réunis ce mercredi 8 juillet autour du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin d'échanger sur les différentes marches pacifiques projetées pour ce jeudi 9...

Marche du 13 juillet 2020: Voici la stratégie de mobilisation mise en place par Lamuka pour la réussite...

Pour formaliser ce qui a été déjà annoncé dans le communiqué signé par les 4 leaders politiques à savoir : Jean-Pierre Bemba Gombo, Moïse...

CENI : Pr. Jacques Djoli, « les leaders des confessions religieuses ne sont pas habiletés à désigner le président de...

L'un des experts reconnus en matière électorale dans le pays, le professeur Jacques Djoli Esengekeli , député national du Mouvement de Libération du Congo...

Les leaders de Lamuka vont mobiliser la rue le lundi 13 juillet pour bloquer la désignation de Ronsard...

Loin de s'arrêter au discours, la coalition Lamuka sort de sa réserve et s'emploie à lier la parole à l'action. Elle vient d'annoncer son...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!