1ere audience dossier 100 jours : Vital Kamerhe décline sa responsabilité dans la gestion directe des fonds destinés aux travaux

Devant le tribunal de grande instance réuni en chambre foraine ce lundi 11 mai 2020 à la prison centrale de Makala, Vital Kamerhe a, pour cette première audience publique , lâché quelques éléments tendant à se dédouaner des griefs de détournement des deniers publics qui pèsent sur lui.

Le directeur de cabinet du chef de l’État congolais dit n’avoir jamais agit seul dans la supervision des travaux de 100jours.
« Il s’agit du programme élaboré par le président de la République », dit-il. « L’équipe de supervision était composée de 9 personnes. Il s’agissait de moi-même, du gouverneur de la banque centrale du Congo, d’un représentant de la primature, du ministre du budget de l’époque et autres », s’est – il exprimé à l’occasion de sa première comparution, avant de préciser que la coordination du programme d’urgence de 100 jours était assurée par M. Nicolas Kazadi, l’ambassade itinérant du président du chef de l’État congolais.

Le « coach » ainsi que l’appelle ses partisans a tenté de décliner sa responsabilité dans la gestion directe des fonds liés à l’exécution des travaux de 100 jours, plus particulièrement des maisons préfabriquées. Pendant ce temps, son co-accusé Samih Jammal qui ne cesse de clamer aussi son innocence dans cette affaire, a déclaré que la durée de deux mois prévue pour la commande et l’arrivée des matériels liés aux maisons préfabriquées n’aura jamais permis d’achever la construction de l’ensemble des maisons prévues dans le contrat dans l’espace de 100 jours. Pour cette première audience, Samih Jammal et Vital Kamerhe ont révélé n’avoir aucune relation particulière. Le premier déclare n’avoir jamais rencontré le second. Alors que Vital Kamerhe affirme pour sa part le connaître uniquement comme l’un des prestataires  des projets de 100 jours qui ont été passés à la commission.

L’audience a été renvoyée au 25 mai prochain sur demande de la défense afin d’obtenir la main levée des pièces (procès verbaux d’audition des prévenus) auprès du bureau du procureur de la République afin de se préparer conséquemment. Le fond du dossier sera donc abordé le 25 mai prochain.
En attendant, la chambre du conseil devrait se prononcer d’ici 48 heures sur la demande de mise en liberté provisoire des prévenus Samih Jammal et celle introduite par Vital Kamerhe pour raison de santé.

Rédaction

ARTICLES SIMILAIRES

RDC : le ministre de la santé Eteni Longondo accusé de mégestion des fonds alloués à la gestion du coronavirus

La coalition au pouvoir présente les similitudes d'un couple en passe de rupture. Les désaccords autrefois limités entre les militants ont gagné les membres...

Situation politique-RDC : le FCC de Joseph Kabila soupçonne l’UDPS et LAMUKA d’utiliser la diversion pour imposer un autre ordre politique anticonstitutionnel au pays

C'est à travers un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi 8 juillet que le Front Commun pour le Congo (FCC) - la...

Le gouvernement interdit les marches prévues ce jeudi 9 juillet et recommande à la coalition FCC-CACH d’engager le dialogue sur les points de discorde

Réunis ce mercredi 8 juillet autour du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin d'échanger sur les différentes marches pacifiques projetées pour ce jeudi 9...

ARTICLES SIMILAIRES

RDC : le ministre de la santé Eteni Longondo accusé de mégestion des fonds alloués à la gestion du...

La coalition au pouvoir présente les similitudes d'un couple en passe de rupture. Les désaccords autrefois limités entre les militants ont gagné les membres...

Situation politique-RDC : le FCC de Joseph Kabila soupçonne l’UDPS et LAMUKA d’utiliser la diversion pour imposer un autre...

C'est à travers un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi 8 juillet que le Front Commun pour le Congo (FCC) - la...

Le gouvernement interdit les marches prévues ce jeudi 9 juillet et recommande à la coalition FCC-CACH d’engager le dialogue...

Réunis ce mercredi 8 juillet autour du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin d'échanger sur les différentes marches pacifiques projetées pour ce jeudi 9...

Marche du 13 juillet 2020: Voici la stratégie de mobilisation mise en place par Lamuka pour la réussite...

Pour formaliser ce qui a été déjà annoncé dans le communiqué signé par les 4 leaders politiques à savoir : Jean-Pierre Bemba Gombo, Moïse...

CENI : Pr. Jacques Djoli, « les leaders des confessions religieuses ne sont pas habiletés à désigner le président de...

L'un des experts reconnus en matière électorale dans le pays, le professeur Jacques Djoli Esengekeli , député national du Mouvement de Libération du Congo...

Les leaders de Lamuka vont mobiliser la rue le lundi 13 juillet pour bloquer la désignation de Ronsard...

Loin de s'arrêter au discours, la coalition Lamuka sort de sa réserve et s'emploie à lier la parole à l'action. Elle vient d'annoncer son...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!