Incidents du marché central de Kinshasa : tout en présentant les condoléances aux familles éprouvées, l’hôtel de ville confirme la fermeture du marché jusqu’à nouvel ordre

La ville de Kinshasa entend accompagner et soutenir les enquêtes diligentées par l’autorité judiciaire, en vue de faire toute la lumière et mettre hors d’état de nuire aussi bien les auteurs que les commanditaires des incidents qui ont eu lieu ce mardi 9 juin 2020 au Marché central de Kinshasa.

D’après le compte-rendu du Conseil des ministres extraordinaire du Gouvernement provincial de la ville de Kinshasa qui s’est tenu en urgence ce mardi 9 juin 2020, sous la direction du Gouverneur de la Ville Gentinty Ngobila Mbaka, avec l’unique point  à l’ordre du jour, centré sur  la situation qui a prévalu ce jour aux abords du marché central de Kinshasa, l’exécutif provincial est revenu sur les incidents qui ont causé la mort de 3 personnes et de 7 blessés.

« Dès le matin, à partir de 7 heures, la police nationale congolaise a eu à faire face aux troubles provoqués par des groupes d’inciviques,instrumentalisés, se réclamant des syndicats de commerçants et vendeurs du Marché central de Kinshasa. Ces derniers
ont pris d’assaut les rues jouxtant le Marché central pour entamer une marche non-autorisée et forcer les barrières interdisant l’accès au marché central de Kinshasa, et ce, en violation manifeste des mesures
de l’état d’urgence telles que décrétées par le Président de la République. Le trouble à l’ordre public ainsi occasionné a nécessité l’intervention des forces de l’ordre qui ont su maitriser la situation aux environs de 13 heures », peut-on lire dans le document parvenu à politiquerdc.net.

« Tout en présentant ses profondes condoléances aux familles qui ont
perdu deux de leurs fils dans des circonstances d’électrocution sur
l’avenue Kasaï et un par écrasement de la foule des manifestants
fuyards dans la commune de Barumbu, le gouvernement provincial précise que
quelques-uns de ces inciviques ont déjà été appréhendés par la Police et déférés devant le Parquet près le Tribunal de Grande Instance de la Gombe.

Fermeture du marché central

Alors que les manifestants réclamaient la réouverture du marché central en vue de la reprise des activités économiques, le Gouvernement provincial a plutôt confirmé la fermeture dudit marché jusqu’à nouvel ordre. Cela, conformément à l’ordonnance du
Président de la République.

Érection des palissades

Toujours d’après le compte-rendu signé par le porte-parole du gouvernement provincial, Charles Mbuta Mutu, les palissades érigées autour du marché central et qui ont suscité réactions dans le chef des riverains ont été placées dans le seul but de sécuriser le site contre les risques de vandalisme et la recrudescence des actes de criminalité rapportés par les services de l’ordre.

Réhabilitation et relocalisation du marché central

A quand le début des travaux de réhabilitation du marché central de Kinshasa ? En tout cas, le gouvernement provincial précise que le projet est en préparation et que les kinois seront davantage informés.

« Dans l’entretemps, la Ville de Kinshasa a pris les dispositions nécessaires pour la relocalisation des vendeurs et commerçants du marché central sur des sites périphériques en cours d’aménagement.
Le Gouvernement provincial invite ainsi les kinoises et kinois au calme et au
respect des mesures barrières préconisées par le Chef de l’Etat et les
autorités du pays », conclu-t-on dans le compte-rendu.

Rédaction

ARTICLES SIMILAIRES

RDC : le ministre de la santé Eteni Longondo accusé de mégestion des fonds alloués à la gestion du coronavirus

La coalition au pouvoir présente les similitudes d'un couple en passe de rupture. Les désaccords autrefois limités entre les militants ont gagné les membres...

Situation politique-RDC : le FCC de Joseph Kabila soupçonne l’UDPS et LAMUKA d’utiliser la diversion pour imposer un autre ordre politique anticonstitutionnel au pays

C'est à travers un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi 8 juillet que le Front Commun pour le Congo (FCC) - la...

Le gouvernement interdit les marches prévues ce jeudi 9 juillet et recommande à la coalition FCC-CACH d’engager le dialogue sur les points de discorde

Réunis ce mercredi 8 juillet autour du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin d'échanger sur les différentes marches pacifiques projetées pour ce jeudi 9...

ARTICLES SIMILAIRES

RDC : le ministre de la santé Eteni Longondo accusé de mégestion des fonds alloués à la gestion du...

La coalition au pouvoir présente les similitudes d'un couple en passe de rupture. Les désaccords autrefois limités entre les militants ont gagné les membres...

Situation politique-RDC : le FCC de Joseph Kabila soupçonne l’UDPS et LAMUKA d’utiliser la diversion pour imposer un autre...

C'est à travers un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi 8 juillet que le Front Commun pour le Congo (FCC) - la...

Le gouvernement interdit les marches prévues ce jeudi 9 juillet et recommande à la coalition FCC-CACH d’engager le dialogue...

Réunis ce mercredi 8 juillet autour du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin d'échanger sur les différentes marches pacifiques projetées pour ce jeudi 9...

Marche du 13 juillet 2020: Voici la stratégie de mobilisation mise en place par Lamuka pour la réussite...

Pour formaliser ce qui a été déjà annoncé dans le communiqué signé par les 4 leaders politiques à savoir : Jean-Pierre Bemba Gombo, Moïse...

CENI : Pr. Jacques Djoli, « les leaders des confessions religieuses ne sont pas habiletés à désigner le président de...

L'un des experts reconnus en matière électorale dans le pays, le professeur Jacques Djoli Esengekeli , député national du Mouvement de Libération du Congo...

Les leaders de Lamuka vont mobiliser la rue le lundi 13 juillet pour bloquer la désignation de Ronsard...

Loin de s'arrêter au discours, la coalition Lamuka sort de sa réserve et s'emploie à lier la parole à l'action. Elle vient d'annoncer son...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!