Jean-Marc Kabund-A-Kabund et l’Assemblée nationale seront départagés devant le conseil d’État le 10 juin prochain

Évincé de son poste de premier vice-président de l’assemblée nationale, Jean-Marc Kabund ne s’avoue pas vaincu.
En effet, au lendemain de la présentation par son parti de la candidate à sa succession,l’intéressé a surpris ceux qui ont cru définitivement tourner sa page, par la saisine du conseil d’État.

Jean-Marc Kabund-A-Kabund n’entend pas lâcher-prise.
Par une requête en référé, il tient à contester sa destitution devant la juridiction administrative. Il tente d’obtenir l’anéantissement des dernières décisions prises par la présidente de l’Assemblée nationale et le secrétaire général de la même institution, relatives à l’organisation de l’élection et l’installation du nouveau premier vice-président de la chambre basse du parlement.

«  »(…) Venons par la présente solliciter la compétence de votre juridiction en marge de référé-liberté , en vue des mesures urgentes et nécessaires à la sauvegarde des droits et libertés fondamentaux mis à mal et littéralement explosés, à la fois par la décision n°10/CAB/P/AN/JML/2020 du 04 juin 2020 fixant le calendrier de l’élection et de l’installation du premier vice-président de l’Assemblée nationale de la plénière de l’Assemblée nationale et celle contenu dans la décision n°73 /AN/SG/JNK/MMM/2020 du 02 juin 2020 du secrétaire général de l’Assemblée nationale , pour illégalités manifestes et atteintes graves aux droits et libertés fondamentaux », lit-on dans la requête.
Comme on peut aisément le deviner, par cette procédure, Jean-Marc Kabund-A-Kabund voudrait obtenir la suspension de l’élection de son successeur.

D’après les informations à notre possession, cette cause sera appelée au cours de l’audience  prévue ce mercredi 10 juin 2020 au nouveau palais de justice.

Elle interviendra donc à 48 heures de la date prévue pour l’élection et l’installation du nouveau vice-président de l’Assemblée nationale dont la période de dépôt des candidatures s’est clôturée le lundi 8 juin. Et c’est dans ce contexte que la députée nationale Patricia Nseya Milulu a déposé sa candidature ce même lundi. Investie par son parti – l’Union pour la démocratie et le Progrès Social – la probable successeure de Jean-Marc Kabund-A-Kabund a été accompagnée , notamment par le secrétaire général du parti Augustin Kabuya qui lui aussi semble agir en illégalité, à en croire la dernière décision du ministère de l’intérieur et de sécurité qui ne reconnaît pas l’existence d’un mandat spécial conférant l’intérim du parti à Jean-Marc Kabund-A-Kabund.

D’après le procès-verbal de délibération publié ce mardi soir, Patricia Nseya Milulu est la seule candidate qui va concourir à ce poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale.

Dossier à suivre !

Jean Médard LIWOSO

ARTICLES SIMILAIRES

RDC : le ministre de la santé Eteni Longondo accusé de mégestion des fonds alloués à la gestion du coronavirus

La coalition au pouvoir présente les similitudes d'un couple en passe de rupture. Les désaccords autrefois limités entre les militants ont gagné les membres...

Situation politique-RDC : le FCC de Joseph Kabila soupçonne l’UDPS et LAMUKA d’utiliser la diversion pour imposer un autre ordre politique anticonstitutionnel au pays

C'est à travers un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi 8 juillet que le Front Commun pour le Congo (FCC) - la...

Le gouvernement interdit les marches prévues ce jeudi 9 juillet et recommande à la coalition FCC-CACH d’engager le dialogue sur les points de discorde

Réunis ce mercredi 8 juillet autour du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin d'échanger sur les différentes marches pacifiques projetées pour ce jeudi 9...

ARTICLES SIMILAIRES

RDC : le ministre de la santé Eteni Longondo accusé de mégestion des fonds alloués à la gestion du...

La coalition au pouvoir présente les similitudes d'un couple en passe de rupture. Les désaccords autrefois limités entre les militants ont gagné les membres...

Situation politique-RDC : le FCC de Joseph Kabila soupçonne l’UDPS et LAMUKA d’utiliser la diversion pour imposer un autre...

C'est à travers un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi 8 juillet que le Front Commun pour le Congo (FCC) - la...

Le gouvernement interdit les marches prévues ce jeudi 9 juillet et recommande à la coalition FCC-CACH d’engager le dialogue...

Réunis ce mercredi 8 juillet autour du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin d'échanger sur les différentes marches pacifiques projetées pour ce jeudi 9...

Marche du 13 juillet 2020: Voici la stratégie de mobilisation mise en place par Lamuka pour la réussite...

Pour formaliser ce qui a été déjà annoncé dans le communiqué signé par les 4 leaders politiques à savoir : Jean-Pierre Bemba Gombo, Moïse...

CENI : Pr. Jacques Djoli, « les leaders des confessions religieuses ne sont pas habiletés à désigner le président de...

L'un des experts reconnus en matière électorale dans le pays, le professeur Jacques Djoli Esengekeli , député national du Mouvement de Libération du Congo...

Les leaders de Lamuka vont mobiliser la rue le lundi 13 juillet pour bloquer la désignation de Ronsard...

Loin de s'arrêter au discours, la coalition Lamuka sort de sa réserve et s'emploie à lier la parole à l'action. Elle vient d'annoncer son...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!