60 ans d’indépendance de la RDC : Moïse Katumbi égrène les causes des années de misère et réaffirme sa foi pour un Congo démocratique et prospère

La République Démocratique du Congo va célébrer le 60e anniversaire de ses 60 ans d’accession à l’indépendance. C’est dans la méditation due, notamment à la situation sanitaire marquée par la pandémie de Covid-19 et sous un climat politique délétère que les congolais vont passer cette date anniversaire , le 30 juin 2020, une deuxième fois sous le régime de Félix Antoine Tshisekedi. Ce dernier devra tout de même s’adresser au peuple Congolais à travers un message qui sera diffusé solennellement ce lundi soir sur la RTNC, le média officiel.

Mais d’ores et déjà,,l le président de Ensemble pour le Changement Moïse Katumbi a profité de l’occasion pour égrener une litanie des causes du ciel sombre qui couvre le développement démocratique et économique du pays.

« (…) Le bilan global est largement négatif et il traduit les effets pervers de la mauvaise gouvernance et de la politisation à outrance de tous les secteurs de la vie nationale. La plupart des gouvernements qui se sont succédés ont érigé comme mode de gestion de la chose publique, la corruption, le clientélisme, le
népotisme, le tribalisme », a-t-il écrit.

Pour lui, « il n’y a pas un seul secteur de la vie nationale où nous, Congolais, trouvons dans l’action publique et
les résultats obtenus une seule raison d’être fiers de nos dirigeants.
L’intégrité territoriale, la paix civile et la stabilité des Institutions de la République sont menacées de
toutes parts, l’insécurité persiste et s’accroît. Le sang des innocents ne cesse de couler abondamment et
gratuitement du fait des combines et des bandes armées à la solde de quelques individus et
groupuscules sans foi ni loi. Bien plus, nous relevons une insuffisance et un délabrement pénalisants des infrastructures de base, une pauvreté endémique, un chômage généralisé, un système éducatif
obsolète, un secteur de la santé publique en décrépitude, une production locale quasi inexistante, une
économie totalement extravertie et une administration publique archaïque et démotivée.
Tous les indicateurs majeurs de développement sont au rouge. C’est ainsi que notre pays est classé au
rang des Etats faillis et parias sur l’échiquier mondial malgré ses immenses ressources naturelles. Notre système éducatif est une industrie de production de chômeurs qui augmentent chaque jour la masse des jeunes désoeuvrés dont le sort ne préoccupe que très peu les dirigeants. Notre jeunesse si dynamique et talentueuse est sacrifiée. Faute d’avenir, des milliers de jeunes n’ont
désormais comme seul espoir que de se tourner vers des travaux peu valorisants ou alors de quitter le pays. Cette situation est insupportable », note Moïse Katumbi.
Dans son message publié ce soir et dont copie est parvenue à politiquerdc.net,
le Chairman de Ensemble pour le Changement, Moïse Katumbi a fustigé une classe politique machiavélique, egratinant le Front Commun pour le Congo épris d’égoïsme et qui ne cesse de multiplier des compromis et strategème pour demeurer au pouvoir sans se préoccuper des intérêts de la population.

« (…)Nous stigmatisons l’égoïsme et la médiocrité d’une certaine classe politique qui ne se préoccupe pas de la misère du peuple mais qui oeuvre constamment à confisquer les richesses collectives et à privatiser la gestion du pays à son profit. L’appartenance à certains partis politiques et le degré de soumission partisane priment sur l’expertise, l’expérience et la compétence. Il est temps de mettre fin à cette mauvaise politique, destructive, qui a
plongé l’administration publique, les entreprises du portefeuille, les régies financières et les services ainsi que les établissements publics en faillite. Faute des moyens, les services de défense et de sécurité
éprouvent d’énormes difficultés à jouer pleinement leur rôle.
Et c’est dans ce tableau sombre et préoccupant qu’une des familles politiques au pouvoir prend subitement des initiatives législatives provocatrices pour défier notre peuple. Seule une soif insatiable de pouvoir pour le pouvoir peut justifier une telle attitude. »

Moïse Katumbi espère cependant, malgré ce ciel sombre qui couvre la RDC, peindre un tableau aux couleurs vives et plein d’espoir pour l’avenir de la RDC et lance un appel de mobilisation générale pour la sauvegarde de l’intégrité et de l’unité nationale.

« En dépit de ce tableau sombre, nous réaffirmons notre espoir et notre foi en un Congo démocratique, plus beau qu’avant, prospère, où il fera bon vivre non plus seulement pour une poignée de privilégiés
mais pour le peuple congolais tout entier ! C’est pourquoi, nous invitons tous nos compatriotes à une
méditation profonde sur les actions à entreprendre pour un avenir radieux. Nous lançons également un vibrant appel à la mobilisation générale pour préserver l’intégrité et l’unité de notre Nation tout en privilégiant l’intérêt commun. Nous devons rester confiants en l’avenir de notre pays. Nous sommes et demeurons une Nation
d’avenir avec notre jeunesse nombreuse et pleine de vitalité, notre patrimoine culturel éblouissant, notre diaspora regorgeant de compétences. Notre peuple est travailleur et créatif. Nos mamans portent avec courage et abnégation sur leurs épaules le destin de nos foyers et notre avenir. Les Congolais ne
demandent que des espaces de liberté et d’actions dans la paix, l’ordre et la sécurité pour transformer notre pays en terre féconde. Aucune fatalité ne nous condamne à la vie de misère et à la servitude.
Voilà pourquoi tous ensemble, déterminés, comme un seul homme, dressons nos fronts, longtemps courbés; reprenons l’élan, dans la paix, la justice et le labeur, pour bâtir un Congo plus beau qu’avant où nous aurons la dignité et la prospérité en partage. Que Dieu bénisse la RDC!  »

Alain St. Bwembia

ARTICLES SIMILAIRES

CENI : Pr. Jacques Djoli, « les leaders des confessions religieuses ne sont pas habiletés à désigner le président de la CENI »

L'un des experts reconnus en matière électorale dans le pays, le professeur Jacques Djoli Esengekeli , député national du Mouvement de Libération du Congo...

Les leaders de Lamuka vont mobiliser la rue le lundi 13 juillet pour bloquer la désignation de Ronsard Malonda et les propositions de...

Loin de s'arrêter au discours, la coalition Lamuka sort de sa réserve et s'emploie à lier la parole à l'action. Elle vient d'annoncer son...

Favorable à la dissolution de l’assemblée nationale, le CLC et ses partenaires seront dans la rue le 19 juillet prochain

Faut-il dissoudre l'assemblée nationale de la République Démocratique du Congo ? En effet, pour le Comité Laïc de Coordination ( CLC), la dissolution de la...

ARTICLES SIMILAIRES

CENI : Pr. Jacques Djoli, « les leaders des confessions religieuses ne sont pas habiletés à désigner le président de...

L'un des experts reconnus en matière électorale dans le pays, le professeur Jacques Djoli Esengekeli , député national du Mouvement de Libération du Congo...

Les leaders de Lamuka vont mobiliser la rue le lundi 13 juillet pour bloquer la désignation de Ronsard...

Loin de s'arrêter au discours, la coalition Lamuka sort de sa réserve et s'emploie à lier la parole à l'action. Elle vient d'annoncer son...

Favorable à la dissolution de l’assemblée nationale, le CLC et ses partenaires seront dans la rue le 19 juillet...

Faut-il dissoudre l'assemblée nationale de la République Démocratique du Congo ? En effet, pour le Comité Laïc de Coordination ( CLC), la dissolution de la...

Kinshasa : quelques organisations de la société civile ont marché ce samedi pour exprimer leur désaveu contre l’entérinement de...

Partie de l'échangeur de Limete, la marche pacifique organisée ce jour par le CLC, la LUCHA, le FILIMBI et les Congolais Débout a permis...

Le VPM Tunda Ya Kasende n’a pas démissionné, mais il aurait désormais deux options devant lui !

Alors que des folles rumeurs ont été relayées sur certains médias et envahies la toile , annonçant la démission du Vice-premier ministre,...

Le CLC , la LUCHA, le FILIMBI et les Congolais débout bientôt dans la rue pour bloquer les manœuvres...

Alors que l'on célébrait ce mardi 30 juin, le 60ème anniversaire de l'indépendance de la République Démocratique du Congo, les organisations de la société...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!