60ans d’indépendance de la RDC : Voici l’intégralité du message de l’opposant Jean-Pierre Bemba Gombo au peuple congolais

Comme tout leader politique voué à la cause de son pays, l’ancien vice-président de la République et président national du Mouvement de Libération du Congo (MLC) – le principal parti politique de l’opposition congolaise – Jean-Pierre Bemba Gombo s’est adressé à la population congolaise à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance du pays.

Dans un message publié tard dans la soirée de ce lundi 29 juin 2020, Jean-Pierre Bemba Gombo regrette qu’après les trois cycles électoraux organisés depuis 2006 au pays ,la République Démocratique du Congo aurait du emprunter la voie d’un état stable, démocratique et émergent. Mais curieusement, estime -t-il, « le pays sombre de plus en plus dans un marasme incompréhensible et indéchiffrable ».
Et donc pour lui,  » l’heure est venue pour les congolais, spécialement la jeunesse de s’approprier l’histoire des pères de l’indépendance en s’engageant résolument sur la voie conduisant à la transformation de notre pays en une nation libre, prospère et débarrasser des antivaleurs ; une terre qui offre à chacun et à tous une chance de la réussite »

Ci-dessous l’intégralité du message de Jean-Pierre Bemba Gombo, parvenu à politiquerdc.net.

Message à la Nation du président national du MLC.

Il y a 60 ans, le 30 juin, grâce aux sacrifices et aux efforts conjugués de tous les
congolais guidés par les valeurs de liberté, de justice, de dignité, de progrès social et de prospérité partagée, notre pays s’affranchissait de la tutelle coloniale.
Cette longue période post indépendance a été marquée par une série de rebellions et sécessions, de guerres africaines et d’ingérence; cela a affaibli l’Etat dans l’exercice de ses prérogatives régaliennes entrainant, de ce fait, la dégradation des services essentiels de l’Etat, la corruption ainsi que l’appauvrissement de nos populations.
L’attente des congolais à un bien-être était réduite à néant pour faire place à la
corruption, la fraude électorale, le pillage systématique des ressources nationales, les
violations massives des droits de l’Homme.
L’ambition à la souveraineté de notre peuple sur sa politique économique a couté la vie à plusieurs compatriotes dont Patrice Lumumba, Simon Kimbangu…

Mes chers compatriotes,

Après trois cycles d’élections, 2006, 2011 et 2018, la République Démocratique du
Congo aurait du emprunter la voie d’un état stable, démocratique et émergent.

Curieusement, le pays sombre de plus en plus dans un marasme incompréhensible et
indéchiffrable. Malgré les perspectives de changement ouvertes par l’accession de notre pays à la souveraineté internationale, la République Démocratique du Congo est
demeurée dans un cycle des crises politiques incessantes marqué par des violences
inouïes contre les populations transformant les aspirations au changement en un cauchemar sans fin.
Plutôt que de considérer les crises post électorales comme une fatalité, c’est ici le moment d’insister sur le respect des principes fondamentaux d’un état de droit protecteur de tous et exhorter la classe politique toute tendance confondue à s’engager résolument à la recherche de l’intérêt général et de la cohésion nationale!
Les efforts consentis et les acquis des engagements souscrits à Sun City sur la
réunification du pays et la construction d’un état fort au coeur de l’Afrique doivent être préservés.

Malgré toutes les vicissitudes que connait le pays, le peuple congolais a démontré à plusieurs égards et circonstances sa volonté de vivre ensemble en transformant les
diversités culturelles en une richesse et en privilégiant la concertation au détriment de la confrontation.
La position géographique de notre pays est un réel avantage pour notre rayonnement en Afrique mais peut aussi constituer un problème pour la région et source d’insécurité pour certaines provinces de notre pays. En effet, l’absence de l’autorité de l’Etat à travers ses instruments que sont l’Administration, la police, l’armée, les cours et tribunaux a favorisé le foisonnement de zones de non droit et l’apparition de potentats locaux qui endeuillent quotidiennement des familles congolaises, à Beni, Minembwe ,en Ituri contraignant nos compatriotes à l’exil intérieur.
Le gouvernement a l’obligation de résoudre nos contradictions internes afin de permettre le retour de la paix et de la sécurité dans la partie Orientale du pays.

Mes chers compatriotes,

60 ans après, il est plus que temps de commencer une intense action de réécriture de notre histoire! Les perspectives et actions devront être désormais guidées par l’intérêt
général.
L’heure est venue pour les congolais, spécialement la jeunesse, de s’approprier l’histoire des pères de l’indépendance en s’engageant résolument sur la voie conduisant à la transformation de notre pays en une nation libre, prospère et débarrassée des antivaleurs; une terre qui offre à chacun et à tous une chance de réussite.
Si le choix de certains jeunes de quitter le pays peut se comprendre au regard de la
morosité de la société congolaise, je leur réaffirme qu’il n’y a pas de meilleur endroit que son pays pour s’épanouir.

Il leur appartient de s’organiser pour défendre collectivement
leur cause: le droit à l’éducation et à la formation, le droit à un emploi décent…
Ensemble, ils constituent un puissant levier pour le développement de notre pays. Notre responsabilité est de canaliser leur énergie et leur intelligence dans le combat pour un Congo meilleur.

Ce 60ème anniversaire est l’occasion de rendre un hommage mérité aux artisans, aux
compagnons et aux martyrs de la lutte de libération de notre nation, de méditer sur leur parcours et de nous abreuver de leur foi inébranlable, de leur sacrifice noble et
généreux.

Mes chers compatriotes,

Je crois que le tocsin a sonné pour qu’ensemble dans un sursaut patriotique, toutes les filles et tous les fils de notre pays puissent se mettre autour d’une réflexion qui permettra à notre pays de réorganiser sa vie politique, sociale et économique sur des bases nouvelles.

Notre pays doit redevenir une terre de vie heureuse pour tous ses enfants et toutes les personnes qui ont choisi d’y vivre !
Je vous invite à refuser le découragement, à rester mobilisés pour parachever la lutte pour la démocratie et le bien-être.

Notre détermination est notre arme pour obtenir les changements qui permettront de
sauver la terre de nos aïeux !
Mes chers compatriotes,
Je vous invite à prendre soin de votre santé et à celle de vos proches en respectant
scrupuleusement les recommandations des autorités sanitaires.

Je souhaite, à l’aube de la 60 année de l’existence de notre pays, que le peuple
congolais dans sa diversité s’investisse avec dignité dans la quête de sa fierté.
Avec Dieu, nous vaincrons.

Jean-Pierre BEMBA GOMBO
Président National

ARTICLES SIMILAIRES

RDC : le ministre de la santé Eteni Longondo accusé de mégestion des fonds alloués à la gestion du coronavirus

La coalition au pouvoir présente les similitudes d'un couple en passe de rupture. Les désaccords autrefois limités entre les militants ont gagné les membres...

Situation politique-RDC : le FCC de Joseph Kabila soupçonne l’UDPS et LAMUKA d’utiliser la diversion pour imposer un autre ordre politique anticonstitutionnel au pays

C'est à travers un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi 8 juillet que le Front Commun pour le Congo (FCC) - la...

Le gouvernement interdit les marches prévues ce jeudi 9 juillet et recommande à la coalition FCC-CACH d’engager le dialogue sur les points de discorde

Réunis ce mercredi 8 juillet autour du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin d'échanger sur les différentes marches pacifiques projetées pour ce jeudi 9...

ARTICLES SIMILAIRES

RDC : le ministre de la santé Eteni Longondo accusé de mégestion des fonds alloués à la gestion du...

La coalition au pouvoir présente les similitudes d'un couple en passe de rupture. Les désaccords autrefois limités entre les militants ont gagné les membres...

Situation politique-RDC : le FCC de Joseph Kabila soupçonne l’UDPS et LAMUKA d’utiliser la diversion pour imposer un autre...

C'est à travers un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi 8 juillet que le Front Commun pour le Congo (FCC) - la...

Le gouvernement interdit les marches prévues ce jeudi 9 juillet et recommande à la coalition FCC-CACH d’engager le dialogue...

Réunis ce mercredi 8 juillet autour du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin d'échanger sur les différentes marches pacifiques projetées pour ce jeudi 9...

Marche du 13 juillet 2020: Voici la stratégie de mobilisation mise en place par Lamuka pour la réussite...

Pour formaliser ce qui a été déjà annoncé dans le communiqué signé par les 4 leaders politiques à savoir : Jean-Pierre Bemba Gombo, Moïse...

CENI : Pr. Jacques Djoli, « les leaders des confessions religieuses ne sont pas habiletés à désigner le président de...

L'un des experts reconnus en matière électorale dans le pays, le professeur Jacques Djoli Esengekeli , député national du Mouvement de Libération du Congo...

Les leaders de Lamuka vont mobiliser la rue le lundi 13 juillet pour bloquer la désignation de Ronsard...

Loin de s'arrêter au discours, la coalition Lamuka sort de sa réserve et s'emploie à lier la parole à l'action. Elle vient d'annoncer son...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!