Après avoir fait observer une minute de silence en mémoire des victimes de la marche de l’UDPS, Jean-Pierre Bemba a confirmé sa présence à la marche de ce lundi à Kinshasa

Quelques heures seulement nous séparent de la grande manifestation de Lamuka. les militants et sympathisants des partis et regroupements politiques sociétaires de cette méga plateforme vont prendre d’assaut les principales artères de toutes les grandes villes du pays.

A l’appel du quator à la tête de Lamuka, les congolaises et congolais acquis à leur idéologie vont marcher pour exprimer leur désaccord concernant l’entérinement de Ronsard Malonda comme le prochain président de la commission électorale nationale indépendante, mais également pour exiger le retrait définitif et inconditionnel des trois propositions de lois initiées par les députés Aubin Minaku et Gary Sakata du FCC, de Joseph Kabila.

Présent à Kinshasa, Jean-Pierre Bemba – le Président national du MLC et lun des quatre leaders de cette plateforme – réitéré sa ferme volonté de marcher avec le peuple lors de cette manifestation démocratique.

L’ancien vice-président de la République a annoncé sa participation à cette marche à travers son message téléphonique lancé à l’occasion de la matinée politique organisée par le président de l’interfédération du MLC Kinshasa, le samedi 11 juillet dernier à Kinshasa.

« (…) je vous demande de marcher pacifiquement, sans citer les noms de gens, ni toucher aux biens d’autrui, ni injurier quelqu’un. Cette fois-ci, je suis présentement à Kinshasa et je vous confirme que je serai avec vous le lundi dans la rue pour défendre nos droits », a lancé le charmain du MLC sous l’acclamation nourrie de l’assistance acquise à son idéologie.

Jean-Pierre Bemba Gombo a également insisté sur l’obligation de porter le masque par chaque manifestant afin de se préserver contre la pandémie de covid-19.

Victime des élections depuis 2006 et 2018, le président national du MLC ne veut plus d’un « architecte de la tricherie électorale »à la tête de la CENI.

« Nous ne voulons pas avoir un président de la CENI qui fera publier les résultats ou fera les choses selon sa volonté où celle d’un groupe de gens en défaveur celle du peuple congolais. Ce monsieur là qu’on veut imposer à la tête de la CENI est le véritable architecte de la mauvaise organisation des élections dans notre pays depuis 2006. Nous le MLC, nous sommes la principale victime des différents cycles electaux en RDC. Donc, nous devons envoyer un message fort à nos frères qui gouvernent que nous ne voulons plus de cette situation, nous ne voulons plus des élections dont les élus sont autres que ceux choisis par le peuple », a – martelé Jean-Pierre Bemba Gombo, avant de demander à la population de respecter la police et à cette dernière d’éviter de « tuer la population ».

C’était l’occasion pour lui de requerir des cadres conviés à la matinée politique , d’observer une minute de silence en mémoire des victimes de la marche organisée le jeudi 9 juillet dernier ( marche de l’UDPS, ndlr).

D’après les informations reçues auprès du cabinet du leader du MLC, Jean-Pierre Bemba Gombo pourrait donc se présenter à chacun des 3 itinéraires prévus à Kinshasa pour encourager les manifestants, mais surtout témoigner sa détermination pour le changement Démocratique en République Démocratique du Congo.

En homme de paix, ce leader de Lamuka a surtout insisté sur le caractère « pacifique » qui devrait caractériser » la marche de ce lundi sur l’ensemble du territoire national congolais.

Jean Médard LIWOSO

ARTICLES SIMILAIRES

Revendications salariales : les infirmiers ont marché ce vendredi à Kinshasa

Comme initialement annoncé par votre média en ligne, les infirmiers des hôpitaux et cliniques publiques de la ville...

Gestion des fonds destinés à la Covid-19 : Le ministre Eteni Longondo dans le collimateur de la Justice congolaise !

Il était plus que temps pour permettre à l'opinion publique de connaître finalement les auteurs de l'opacité qui...

Covid-19: les infirmiers seront dans la rue ce vendredi 14 août à Kinshasa

La coupe est pleine et les victimes disent que "Trop c'est trop."Estimant qu'ils sont marginalisés par les médecins...

ARTICLES SIMILAIRES

Revendications salariales : les infirmiers ont marché ce vendredi à Kinshasa

Comme initialement annoncé par votre média en ligne, les infirmiers des hôpitaux et cliniques publiques de la ville...

Gestion des fonds destinés à la Covid-19 : Le ministre Eteni Longondo dans le collimateur de la Justice congolaise...

Il était plus que temps pour permettre à l'opinion publique de connaître finalement les auteurs de l'opacité qui...

Covid-19: les infirmiers seront dans la rue ce vendredi 14 août à Kinshasa

La coupe est pleine et les victimes disent que "Trop c'est trop."Estimant qu'ils sont marginalisés par les médecins...

X ème session de la commission permanente mixte Défense et sécurité RDC- Zambie : Kankonde et Ngoy Mukena à...

C'est ce jeudi 13 août 2020 que le vice - premier ministre en charge de l'intérieur, sécurité et...

Reprises des activités académiques: les professeurs de l’Unikin optent pour la poursuite de leur mouvement de grève

C'est décidé, l'Association des Professeurs de l'Université de Kinshasa, (APUKIN), lance un ultimatum de 2 semaines au gouvernement...

Reprise des activités scolaires – RDC : à Gemena, les établissements scolaires manquent de thermoflash

Comme annoncé après report, les cours ont repris ce lundi 10 août 2020 sur l'ensemble du territoire national...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!