Kassai Central : La Marche anti-Malonda dispersée à coup des gaz lacrymogènes par la PNC

C’est une marche de protestation contre l’entérinement de la candidature de Ronsard Malonda comme successeur de Corneille Nangaa à la tête de la commission électorale nationale indépendante (CENI).

La marche a été dispersée par les éléments de la police nationale, à coup de gaz lacrymogènes, au niveau du rond point « Notre Dame » nous sommes dans la commune de Katoka.
Au registre chapitre de réactions : le coordonnateur provincial de la coalition Lamuka et Secrétaire exécutif provincial de l’Ecidé Elie Mputu Kalumba dit Kayeke.
Il qualifie cela d’une dose de dictature dans le chef de l’autorité urbaine, Me Mamie Kakubi Tshikele, jugée responsable de la répression de la marche pacifique de ce jour.

Et pourtant, « il lui a été officiellement adressé une lettre lui informant de cette manifestation visant tout ce que nous aspirons dans un État dit démocrate « .
Lamuka motive son action par le fait que Malonda est l’un des bras forts de Nangaa qui ont favorisé la fraude électorale de 2018, mais aussi un proche d’Aubain Minaku; ce qui laisse penser à la mise sur pied d’une stratégie frauduleuse par le FCC.

Le but étant de truquer, d’après Lamuka, les élections de 2023. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, le peuple n’aura ainsi que les yeux à pleurer au cas ce forcing parvenait à réussir.
Malgré la répression, la coordination provinciale Lamuka Kasaï Central promet de poursuivre ses actions de terrain – en Commun accord avec sa hiérarchie – jusqu’à la mise à l’écart de Ronsard Malonda de la tête de la CENI.

De notre correspondant occasionnel depuis Mbuji Mayi

ARTICLES SIMILAIRES

Revendications salariales : les infirmiers ont marché ce vendredi à Kinshasa

Comme initialement annoncé par votre média en ligne, les infirmiers des hôpitaux et cliniques publiques de la ville...

Gestion des fonds destinés à la Covid-19 : Le ministre Eteni Longondo dans le collimateur de la Justice congolaise !

Il était plus que temps pour permettre à l'opinion publique de connaître finalement les auteurs de l'opacité qui...

Covid-19: les infirmiers seront dans la rue ce vendredi 14 août à Kinshasa

La coupe est pleine et les victimes disent que "Trop c'est trop."Estimant qu'ils sont marginalisés par les médecins...

ARTICLES SIMILAIRES

Revendications salariales : les infirmiers ont marché ce vendredi à Kinshasa

Comme initialement annoncé par votre média en ligne, les infirmiers des hôpitaux et cliniques publiques de la ville...

Gestion des fonds destinés à la Covid-19 : Le ministre Eteni Longondo dans le collimateur de la Justice congolaise...

Il était plus que temps pour permettre à l'opinion publique de connaître finalement les auteurs de l'opacité qui...

Covid-19: les infirmiers seront dans la rue ce vendredi 14 août à Kinshasa

La coupe est pleine et les victimes disent que "Trop c'est trop."Estimant qu'ils sont marginalisés par les médecins...

X ème session de la commission permanente mixte Défense et sécurité RDC- Zambie : Kankonde et Ngoy Mukena à...

C'est ce jeudi 13 août 2020 que le vice - premier ministre en charge de l'intérieur, sécurité et...

Reprises des activités académiques: les professeurs de l’Unikin optent pour la poursuite de leur mouvement de grève

C'est décidé, l'Association des Professeurs de l'Université de Kinshasa, (APUKIN), lance un ultimatum de 2 semaines au gouvernement...

Reprise des activités scolaires – RDC : à Gemena, les établissements scolaires manquent de thermoflash

Comme annoncé après report, les cours ont repris ce lundi 10 août 2020 sur l'ensemble du territoire national...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!