Crise politique-RDC : Me Clément Muza appelle les Nations unies, l’Union Africaine et la SADEC à soutenir le plan réaliste du dialogue au-delà du cadre institutionnel

Il ne se passe plus 24 heures sans que l’on évoque l’épineuse question de la crise politique que traverse la République Démocratique du Congo. Chacun y présente et apporte ses pistes de solution selon que l’on soit de tel où tel autre bord politique. Et Me Clément Muza n’est pas resté indifférent face à cette situation.

 » Le pays est bloqué, le pays régresse ,la situation économique devient désastreuse,le climat des affaires ébranlé,la situation sociale de nos populations devient indispensable, l’insécurité s’accentue ,les massacres de la population de l’Est s’amplifient , la balkanisation est en marche ! », ce tableau noir a été justement peint par Me Clément Muza, membre de la coalition Lamuka.

Dans une conférence de presse ce samedi 1 août 2020 à Kinshasa, cet ancien député national invalidité par la cour constitutionnelle, pense qu’il temps pour réunir la classe politique afin de résoudre la crise multiforme que traverse le pays.

La démarche de Clément Muza se justifie du fait que près de 2 ans après l’organisation des dernières élections qui devraient en principe déboucher sur des institutions fortes et capables de consolider la jeune démocratie ainsi qu’assurer le développement du pays, la coalition FCC-CACH semble avoir montré ses limites dans la gouvernance du pays. Elle passe son temps à des disputes à répétition. Ce qui prouve d’après cet avocat de profession , que le desamour est profond. Et le tout sur fond  » de la mauvaise foi dans la conduite des affaires de l’Etat « . Au lieu de trouver des solutions aux problèmes de la population , l’on assiste malheureusement à la recherche des solutions par la coalition fcc-Cach dans la rue et dans les médias, déplore cet acteur politique de l’opposition.

Voilà pourquoi , il lance un appel à l’endroit , notamment du président de la République, de procéder rapidement à la consultation de la classe politique sans exclusion aucune , mais aussi toutes les forces vives de la nation afin de se mettre au tour d’une table en vue d’un consensus national sur les réformes électorales y compris celles de la CENI.

Par ailleurs, Clément Muza en appelle au gouvernement de la République , de prendre des mesures nécessaires pour redresser l’économie du pays, assurer la sécurité de la population et de mettre tout en œuvre pour lutter efficacement contre la pandémie de covid-19.

Insistant sur la nécessité de réunir tous les acteurs politiques au-delà du cadre institutionnel pour sauver le pays, Clément Muza a ainsi exhorté l’ensemble de la classe politique de tourner la page des élections chaotiques de 2018 et de se pencher désormais sur l’avenir , la reconstruction du pays.

D’où son appel  » aux nations unies , à l’Union Africaine et à la SADC de soutenir le plan réaliste du dialogue tel que soutenu par les grandes confessions religieuses et d’autres personnalités politiques, en l’occurrence , le plan de sortie de crise proposé par Martin Fayulu Madidi pour que la RDC ne tombe pas dans le chaos ».

Plusieurs voix se lèvent pour soutenir l’idée d’un dialogue sur les réformes électorales et constitutionnelles en vue de baliser le chemin pour les prochaines élections qui devraient se dérouler dans des conditions crédibles, transparentes , incluses et apaisées.

Pour le moment, il ne reste que de déterminer le cadre , la date et le format de ces assises qui semblent plus en plus évidentes dans le contexte actuel où le pays tourne au ralenti.

Laurentienne KAPINGA LIWOSO

ARTICLES SIMILAIRES

Revendications salariales : les infirmiers ont marché ce vendredi à Kinshasa

Comme initialement annoncé par votre média en ligne, les infirmiers des hôpitaux et cliniques publiques de la ville...

Gestion des fonds destinés à la Covid-19 : Le ministre Eteni Longondo dans le collimateur de la Justice congolaise !

Il était plus que temps pour permettre à l'opinion publique de connaître finalement les auteurs de l'opacité qui...

Covid-19: les infirmiers seront dans la rue ce vendredi 14 août à Kinshasa

La coupe est pleine et les victimes disent que "Trop c'est trop."Estimant qu'ils sont marginalisés par les médecins...

ARTICLES SIMILAIRES

Revendications salariales : les infirmiers ont marché ce vendredi à Kinshasa

Comme initialement annoncé par votre média en ligne, les infirmiers des hôpitaux et cliniques publiques de la ville...

Gestion des fonds destinés à la Covid-19 : Le ministre Eteni Longondo dans le collimateur de la Justice congolaise...

Il était plus que temps pour permettre à l'opinion publique de connaître finalement les auteurs de l'opacité qui...

Covid-19: les infirmiers seront dans la rue ce vendredi 14 août à Kinshasa

La coupe est pleine et les victimes disent que "Trop c'est trop."Estimant qu'ils sont marginalisés par les médecins...

X ème session de la commission permanente mixte Défense et sécurité RDC- Zambie : Kankonde et Ngoy Mukena à...

C'est ce jeudi 13 août 2020 que le vice - premier ministre en charge de l'intérieur, sécurité et...

Reprises des activités académiques: les professeurs de l’Unikin optent pour la poursuite de leur mouvement de grève

C'est décidé, l'Association des Professeurs de l'Université de Kinshasa, (APUKIN), lance un ultimatum de 2 semaines au gouvernement...

Reprise des activités scolaires – RDC : à Gemena, les établissements scolaires manquent de thermoflash

Comme annoncé après report, les cours ont repris ce lundi 10 août 2020 sur l'ensemble du territoire national...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!