Diplomatie : Washington va en geurre contre le 3e mandat de Ouattara et d’Alpha Condé !

Le Président Ivoirien Alasane Dramane Ouattara et son homologue de la Guinée Alpha Condé se retrouvent désormais dans le viseur de ceux qui se constituent en communauté internationale.

Dans un communiqué rendu public par le Département d’Etat américain ce lundi 10 août 2020, les États-Unis d’Amérique déclarent veiller de près sur le paysage de l’Afrique de l’Ouest.

En effet, ce paysage est pollué par des annonces fracassantes de candidatures de ces deux Chefs d’État aux prochaines élections dans leurs pays respectifs.

Le Secrétaire du Département d’Etat américain, Mike Pompéo, a annoncé par la même occasion des mesures drastiques prevues contre les deux présidents, précisément les sanctions économiques impliquant  » la suspension des décaissements de la Banque Mondiale, de Fonds Monétaire International, de l’Union Européenne, de la Banque Africaine de Développement » suivi de « l’embargo économique sur les exploitations minières et les importations de médicaments ».

Ce n’est pas tout, la menace d’une « intervention militaire » est même brandie sous la bannière du Conseil de Sécurité des Nations Unies avec « des restrictions de déplacement des membres des deux gouvernements ».

A en croire ce même communiqué, ces mesures sont prises concomitamment avec l’Union Européenne et le Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Notons que Mike Pompéo affirme qu’il est en contact avec l’Union Européenne, la Chine, la Russie et l’Union Africaine pour scruter les revirements spectaculaires des évènements politiques de cette partie de l’Afrique, réputée comme modèle de la démocratie dans le continent.

Alassane Dramane Ouattara de la Côte d’Ivoire et Alpha Konde de la Guinée sont donc avertis.

Emmanuel MOMOTOY

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC