Covid-19: les infirmiers seront dans la rue ce vendredi 14 août à Kinshasa

La coupe est pleine et les victimes disent que « Trop c’est trop. »
Estimant qu’ils sont marginalisés par les médecins directeurs avec la « bénédiction » du ministre de la santé publique contre lequel ils ont dernièrement exprimé leur désaveu au niveau de la clinique Ngaliema à la suite du « manque de considération » à l’égard du personnel soignant, les infirmiers des hôpitaux et cliniques de la ville de Kinshasa ont décidé de descendre dans la rue. Et ce, afin d’exiger la prise en compte de leurs revendications en souffrance depuis belle lurette
.

Cette marche partira du secrétariat général de la santé pour chuter au niveau de la vice-primature du budget.

D’après nos sources, ce corps médical, va , à travers cette manifestation, dénoncer toutes ces injustice et inégalités sociales auxquelles ils sont victimes de la part de l’Etat congolais.
En ce qui concerne la clinique Ngaliema par exemple, le syndicat de cette formation hospitalière de référence, dénonce le détournement des dons et des fonds destinés à la paie ainsi qu’à la prime des infirmiers durant toute la période de la pandémie.

« (…) La clinique avait reçu plusieurs dons pendant la période du confinement, notamment de la part de maman Olive Lembe, l’ex première dame, de l’actuelle première dame, maman Denise Nyakeru Tshisekedi, de Kin – marché, Sep Congo et autres; mais toutes ces libéralités – en espèces et en nature – ont été détournés par le médecin directeur de la clinique. Néanmoins, celui-ci s’était arrangé pour octroyer une prime de 600 mille FC aux médecins et rien aux infirmiers qui sont pourtant les plus exposés du fait que ce sont eux qui sont en première ligne au contact des malades, de l’accueil jusqu’aux soins, 24 heures sur 24 », s’est confié un syndicaliste de cette clinique, sous le couvert de l’anonymat.

Dénonçant une certaine complicité du ministre de la santé dans la gestion des fonds destinés à la prime des infirmiers de cette formation hospitalière, la même source souligne tout de même que le numéro 1 de la santé aurait remis un montant d’un milliard de FC au médecin directeur de la clinique Ngaliema à titre de prime spéciale de la covid-19 pour les infirmiers.
Cependant, l’argent n’aurait pas totalement servi au motif pour lequel il a été décaissé.
« Le ministre de la santé avait remis au médecin directeur 1 milliard de FC pour le compte de la Covid ( cfr les propos du ministre Eteni sur la Radio Top Congo). Mais en rencontrant les syndicalistes, le médecin directeur leur avait parlé de 850 millions de FC. Au lieu de payer directement la totalité de la prime spéciale des infirmiers, le médecin directeur avait décidé d’autorité de nous payer en 3 mensualités », révèle la même source.

Et de renchérir, l’enveloppe globale de la paie par mois étant de 130 millions de dollars, le payement échelonné de 3 mois devrait coûter 390 millions. Et la différence du montant global sur le 1 milliard devrait servir pour le fonctionnement de la clinique. Malgré tout, il n’a payé que 2 mois, c’est-à-dire les mois d’avril et de mai. Pour le mois de juin, il a décidé de payer le 3/5 et pareillement pour le mois de juillet qu’il venait de commencer ce jour ».

Révoltés par cette manière de procéder du médecin directeur général de la clinique Ngaliema, l’image de tous les autres hôpitaux publics de la capitale est ternie. Les infirmiers sont déterminés à rencontrer le Vice-premier ministre et ministre du budget afin de lui soumettre cette situation et beaucoup d’autres revendications dûes à leur métier pour une solution appropriée au risque de déclencher un mouvement de grève sur l’ensemble de la ville de Kinshasa. Ces revendications se résument de la manière ci-après :

  1. L’alignement des infirmiers impayés depuis plusieurs années ;
  2. Le détournement de fonds alloués aux infirmiers dans le cadre de la riposte par plusieurs médecins directeurs ;
  3. Les écarts importants dans la rémunération des primes de risques entre les médecins et infirmiers par le ministre de tutelle ;
  4. L’identification des infirmiers en lieu et place des pro-santé.

Pour le moment, tous les efforts fournis pour obtenir la réaction du médecin directeur de la clinique Ngaliema ou du ministre de la santé n’ont pas abouti.

Dossier à suivre !

Rédaction

ARTICLES SIMILAIRES

Avorté,la ministre Marie Tumba tente désespérément de justifier l’échec diplomatique du mini-sommet de Goma par la pandémie de Covid-19

Annoncé à grands renforts publicitaires à travers les organes de presse et surtout les affiches partout dans la...

Réformes électorales-RDC : Jean-Pierre Bemba Gombo annonce son soutien à la proposition de loi initiée par le G13

Le président national du Mouvement de Libération du Congo déclare être favorable à la démarche parlementaire visant...

Malade, Vital Kamerhe ne s’est pas physiquement présenté à l’audience en appel de ce vendredi

La 4ème audience du procès en appel de l'emblématique directeur du cabinet présidentiel a eu lieu ce vendredi 18 septembre 2020, à...

ARTICLES SIMILAIRES

Avorté,la ministre Marie Tumba tente désespérément de justifier l’échec diplomatique du mini-sommet de Goma par la pandémie de Covid-19

Annoncé à grands renforts publicitaires à travers les organes de presse et surtout les affiches partout dans la...

Réformes électorales-RDC : Jean-Pierre Bemba Gombo annonce son soutien à la proposition de loi initiée par le G13

Le président national du Mouvement de Libération du Congo déclare être favorable à la démarche parlementaire visant...

Malade, Vital Kamerhe ne s’est pas physiquement présenté à l’audience en appel de ce vendredi

La 4ème audience du procès en appel de l'emblématique directeur du cabinet présidentiel a eu lieu ce vendredi 18 septembre 2020, à...

Réformes législatives : pour la CENCO, « la révision de la loi électorale en vue de la dépolitisation de la...

Alors que tous les regards des congolais semblent être braqués vers le parlement où devraient se discuter les différentes initiatives des réformes...

Réformes électorales-RDC : d’ores et déjà, le G13 dépose une proposition de loi à l’Assemblée nationale

Après avoir bouclé le rapport de travail au terme de la consultation menée auprès la classe politique et sociale de son pays,...

Rentrée parlementaire : Alexis Thambwe Mwamba et Jeannine Mabunda Liyoko étalent les faiblesses de la gestion du pays par...

L'actualité politique est dominée ce jour en RDC par la rentrée parlementaire. Au sein de chaque chambre, s'est tenu le discours d'ouverture...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!