Quelques jours après sa création, la députée nationale Henriette Wamu explique le sens de son courant, A2R, créé pour soutenir le président Tshisekedi

C’est au cours d’un point de presse animé le jeudi 19 novembre dernier à Kinshasa, que la Coordonatrice de l’Alliance pour la Réforme de la République (A2R ) a tenu à clarifier les motivations et le choix de la dénomination de son courant politique.

« Depuis que, le lundi dernier ,16 novembre 2020, j’ai pris I’initiative de lancer officiellement le courant politique dénommé «Alliance pour la Réforme de la République », A2R en sigle, je suis assaillie, de toute part, par des questions diverses, notamment celles qui me demandent des explications sur la dénomination de mon courant politique et sur son sigle », a déclaré la députée nationale Henriette Wamu Atamina, tout en expliquant en détail le sigle de son mouvement de la manière ci-après :

A signifie Alliance
2R fait appel à Réforme et République.
Comme ces deux mots commencent par R, on a choisi de dire 2 R au lieu de RR, a souligné la très brave élue de la Funa /Kinshasa.

Engagée et déterminée à soutenir la vision politique du chef de l’Etat congolais, Henriette Wamu Atamina a précisé que « pour des raisons pratiques et pour sortir des sentiers battus, au lieu de tomber dans l’empirisme habituel qui voudrait que l’on adopte comme sigle ARR, nous avons choisi l’originalité et avons opté pour le sigle A2R ».

Par ailleurs, elle a également expliqué aux professionnels des médias les trois (3) mots clés qui composent la dénomination de son courant, à savoir: Alliance, Réforme et République.

Henriette Wamu Atamina estime donc que le regroupement de ces trois mots n’est pas fortuit. « Il est l’expression d’une démarche politique rationnelle, d’une alerte collective contre l’ignorance et le déni de la République. Cette République toujours proclamée et scandée, souvent malmenée, torturée, violée et massacrée mais jamais respectée, adulée et pratiquée », a-t-elle souligné.

Et de poursuivre, « le regroupement de ces trois mots exprime aussi notre refus de capituler face aux fossoyeurs de la République, face aux républicains dévoyés, face à la République tronquée ».

Après avoir présenté les motivations qui lui ont poussées à lancer son courant politique au sein des alliés du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo , Henriette Wamu Atamina a en outre, donné l’explication et la portée politique des trois mots clés de la dénomination de l’Alliance pour la Réforme de la République.

A l’en croire, Alliance fait allusion à une « Union contractée par engagement mutuel, un pacte, un mariage pour atteindre un objectif.
C’est donc un engagement à lutter contre vents et marées pour poursuivre un idéal, celui de faire adopter des réformes pour que la République retrouve son vrai visage ».

Alors que Réforme traduit les « Dispositions à prendre, mesures à arrêter, attitudes à adopter, lois à promulguer pour que notre pays que nous qualifions de République soit une véritable République et non ce qu’on appelle une République bananière ».

Enfin, elle définit le mot « République » comme un bien public, un bien commun.

« Dans une République, la primauté est accordée à l’intérêt général et non à l’individu. La République est à l’antipode de la monarchie qui privilégie avant toute chose les intérêts du monarque dont les sujets c’est-à-dire la population doit tout mettre en œuvre pour assurer et garantir avant tout les besoins et les désirs du monarque.
La République n’a de sens et ne s’accorde qu’avec la démocratie car la démocratie c’est le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple », a renchérit la Coordonatrice de l’A2R.

Abordant le concept « démocratie » qui est encore en balbutiement en RDC, d’après ses propos, Henriette Wamu Atamina a affirmé l’engage de l’A2R à lutter pour la consolidation de la démocratie dans en RDC, « pour
réformer la République proclamée pour le Congo ».

S’appuyant sur les fondamentaux d’un état de droit et de démocratie pronés par le chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi et qui rejoignent les objectifs poursuivis par l’A2R, Henriette Wamu Atamina a réaffirmé sa détermination non seulement à soutenir la vision du président Tshisekedi , mais aussi et surtout à œuvrer pour l’avènement d’une véritable démocratie en RDC . Cela pour l’intérêt du peuple congolais.

JML

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC