Ensemble pour la République déplore les tueries du 31 décembre à l’Est du pays (Communiqué)

Alors que le vent de l’Union Sacrée souffle en République Démocratique du Congo, les bruits de bottes rwandaises sont entendus à l’Est de la RDC. Les assaillants des groupes armés ont semé la mort ce 31 décembre dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu. Bilan: 22 civils sauvagement assassinés dans les champs avoisinants les villages de Tinhwe et Kamungu.

Face à cette étendue macabre, le parti Ensemble pour la République de Moïse Katumbi est monté au créneau. Dans un communiqué signé ce samedi 2 janvier , Moïse Katumbi condamne avec la dernière énergie ces actes intolérables qu’ aucune motivation ne peut justifier. Il déplore l’humiliation collective que subie la Nation du fait de ces massacres à répétition et surtout de l’incapacité des congolais à y mettre fin.

« C’en est trop! Aucune motivation politique, aucun intérêt économique, rien ne peut expliquer une telle barbarie! Une fois de plus, une fois de trop, notre pays est humilié, nos institutions discréditées, notre armée défiée et nos élites déshonorées. En dépit de l’appui de la Communauté internationale, notre incapacité collective à nous défendre et à
protéger la vie dans notre propre pays est avérée. Cet état de fait soulève l’indignation et la colère de la Nation toute entière. » A-t-il déclaré.

Tout en présentant les condoléances aux familles et proches des victimes, Ensemble pour la République de Moïse Katumbi appelle les populations congolaises de Béni à collaborer avec les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) pour dénoncer les suspects et le mettre hors d’état de nuire.

« Ensemble pour la République exhorte la population congolaise dans cette partie de la
République a plus de vigilance pour dénoncer les suspects et détecter tous les indices susceptibles de faciliter aux FARDC la traque et l’anéantissement de ces assaillants et la
mise hors d’état de nuire de leurs complices ou commanditaires ».

Le parti de Moïse Katumbi a, dans son communiqué, appelé l’Autorité Publique à garantir le droit à la vie de chaque congolais, d’assurer la sécurité des populations et de faire de la question de l’insécurité permanente à l’Est une priorité des priorités et une urgence nationale pour trouver une solution définitive.

Alain St. Bwembia

ARTICLES SIMILAIRES

Arrêt de la cour constitutionnelle : pour Me Jean K.Minga, « la haute juridiction manque de cohérence(…) »

De réactions commencent déjà à tomber au sujet du dernier arrêt rendu par la cour constitutionnelle en réponse...

Assemblée nationale : la cour constitutionnelle bloque la pétition des 140 députés FCC et autorise le bureau d’âge à procéder à une nouvelle indication...

Saisi par le président du bureau d'âge de l'Assemblée nationale par requête d'interprétation de l'article 101 de la...

Urgent :Jeanine Mabunda aurait – elle détourné les émoluments des 31 députés invalidés par la cour constitutionnelle ?

L'ancienne présidente de l'Assemblée nationale éjectée à la suite d'une pétition votée contre elle au mois de décembre...

ARTICLES SIMILAIRES

Arrêt de la cour constitutionnelle : pour Me Jean K.Minga, « la haute juridiction manque de cohérence(…) »

De réactions commencent déjà à tomber au sujet du dernier arrêt rendu par la cour constitutionnelle en réponse...

Assemblée nationale : la cour constitutionnelle bloque la pétition des 140 députés FCC et autorise le bureau d’âge à...

Saisi par le président du bureau d'âge de l'Assemblée nationale par requête d'interprétation de l'article 101 de la...

Urgent :Jeanine Mabunda aurait – elle détourné les émoluments des 31 députés invalidés par la cour constitutionnelle ?

L'ancienne présidente de l'Assemblée nationale éjectée à la suite d'une pétition votée contre elle au mois de décembre...

Assemblée nationale : Environ 140 députés nationaux fidèles à Joseph Kabila tentent une action contre le bureau d’âge

Trois pétitions ont été déposées ce lundi au bureau de l'Assemblée nationale via un huissier de justice. Initiées par un groupe de...

Dékabilisation institutionnelle: le départ du président du sénat plus qu’une évidence !

Petit pas après petit pas, le vent de l'Union sacrée de la nation souffle et déboulonne progressivement les ténors de l'ancien pouvoir...

« La cour pénale internationale est corrompue, politisée et incompétente » (Mike Pompeo)

Beaucoup d'observateurs indépendants ont toujours dénoncé les procédures judiciaires qui ont été enclenchées par la cour pénale internationale....
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!