« La cour pénale internationale est corrompue, politisée et incompétente » (Mike Pompeo)

Beaucoup d’observateurs indépendants ont toujours dénoncé les procédures judiciaires qui ont été enclenchées par la cour pénale internationale. Des procédures toujours élastiques, mais pour la plupart vides. L’institution judiciaire s’est davantage discréditée dans l’opinion par ses enquêtes presqu’exclusivement orientées vers les responsables politiques africains, particulièrement les leaders jugés trop patriotes. Elle n’inspire plus confiance à l’opinion publique et passe pour un instrument juridique néocolonialiste.

Créée par l’ONU dans le but, notamment d’enquêter et de juger les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis contre les populations civiles, la CPI semble s’être détournée de ses missions à cause d’une certaine légèreté observée dans les enquêtes menées par le bureau du procureur. Et comme son prédécesseur, l’argentin Louis Moreno Ocampa – le tout premier procureur de la CPI – la gambienne Fatou Bensouda aura excellé dans la corruption, en plus d’être au service des grandes puissances occidentales. C’est du moins l’impression de nombreux africains qui s’étonnent qu’en dépit des crimes commis ailleurs que sur le continent africain ou par les ressortissants d’autres continents en Afrique, le bureau du procureur de la CPI s’émeut rarement.

Et le constat déplorable de cette institution judiciaire internationale est fait également par la première puissance mondiale, l’Amérique. En effet, Michaël R. Pompeo, dit Mike Pompeo – le secrétaire d’État américain – dénonce sans ambages la politisation et la corruption de cette institution judiciaire,la CPI.

« La cour pénale internationale est corrompue, politisée et incompétente », a-tweeté samedi le patron de la diplomatie américaine.
Et d’ajouter, « la procureure en chef, Fatou Bensouda, a abusé de son autorité, s’est livrée à des actes de corruption pour son bénéfice personnel, gaspillant des millions dans des poursuites malveillantes contre les Américains », avait – il poursuivi dans un tweet en anglais.

La déclaration de ce haut personnage de l’administration Trump corrobore à celle de plusieurs africains dont les congolais. L’affaire Jean-Pierre Bemba Gombo est parmi les principaux dossiers qui auront mis à nu le niveau de politisation et de corruption, mais aussi d’incompétence notoire du bureau du procureur .

Heureusement que dans cette dérive, certains juges indépendants et sérieux arrivent à limiter les dégâts commis sur des innocents. L’ancien vice-président de la République Démocratique du Congo, Jean-Pierre Bemba Gombo a été arrêté et détenu pendant 10 ans à la CPI avant d’être acquitté au terme d’une longue bataille judiciaire remportée au niveau de la chambre d’appel.

Jean Médard LIWOSO

ARTICLES SIMILAIRES

Arrêt de la cour constitutionnelle : pour Me Jean K.Minga, « la haute juridiction manque de cohérence(…) »

De réactions commencent déjà à tomber au sujet du dernier arrêt rendu par la cour constitutionnelle en réponse...

Assemblée nationale : la cour constitutionnelle bloque la pétition des 140 députés FCC et autorise le bureau d’âge à procéder à une nouvelle indication...

Saisi par le président du bureau d'âge de l'Assemblée nationale par requête d'interprétation de l'article 101 de la...

Urgent :Jeanine Mabunda aurait – elle détourné les émoluments des 31 députés invalidés par la cour constitutionnelle ?

L'ancienne présidente de l'Assemblée nationale éjectée à la suite d'une pétition votée contre elle au mois de décembre...

ARTICLES SIMILAIRES

Arrêt de la cour constitutionnelle : pour Me Jean K.Minga, « la haute juridiction manque de cohérence(…) »

De réactions commencent déjà à tomber au sujet du dernier arrêt rendu par la cour constitutionnelle en réponse...

Assemblée nationale : la cour constitutionnelle bloque la pétition des 140 députés FCC et autorise le bureau d’âge à...

Saisi par le président du bureau d'âge de l'Assemblée nationale par requête d'interprétation de l'article 101 de la...

Urgent :Jeanine Mabunda aurait – elle détourné les émoluments des 31 députés invalidés par la cour constitutionnelle ?

L'ancienne présidente de l'Assemblée nationale éjectée à la suite d'une pétition votée contre elle au mois de décembre...

Assemblée nationale : Environ 140 députés nationaux fidèles à Joseph Kabila tentent une action contre le bureau d’âge

Trois pétitions ont été déposées ce lundi au bureau de l'Assemblée nationale via un huissier de justice. Initiées par un groupe de...

Dékabilisation institutionnelle: le départ du président du sénat plus qu’une évidence !

Petit pas après petit pas, le vent de l'Union sacrée de la nation souffle et déboulonne progressivement les ténors de l'ancien pouvoir...

Kinshasa : le colonel Eddy Kapend et ses co-accusés dont Georges Leta ont quitté la prison centrale de Makala

L'un des premiers prisonniers emblématiques du régime sortant de Joseph Kabila, le colonel Eddy kapend, recouvre désormais sa...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!