Urgent :Jeanine Mabunda aurait – elle détourné les émoluments des 31 députés invalidés par la cour constitutionnelle ?

L’ancienne présidente de l’Assemblée nationale éjectée à la suite d’une pétition votée contre elle au mois de décembre dernier, serait au cœur d’un scandale financier à l’Assemblée nationale.

Des millions de dollars destinés au paiement des émoluments des 31 députés nationaux – toutes tendances confondues – invalidés par la cour constitutionnelle, après avoir siégé pendant 8 mois à l’Assemblée nationale, seraient détournés par l’ex présidente de la chambre basse, actuellement en séjour médical à Dubaï, aux Emirats Arabes.

L’information a été livrée ce mercredi à politiquerdc.net par l’un des 31 victimes supposées.

« Nous sommes parvenus à tomber sur les informations selon lesquelles le trésor public debourssait régulièrement les émoluments pour 531 députés à la suite d’un compromis politique trouvé après l’implication de l’Union interparlementaire. Cependant, à notre surprise, notre collègue et ancienne présidente de l’Assemblée nationale n’a pu verser le moindre rond à l’un de nous. Et ce, depuis plus d’un an », confie -t-on à votre média en ligne sous le sceau de l’anonymat.
La même source précise qu’un mémorandum déjà signé par le collectif des députés nationaux invalidés par la cour constitutionnelle sera déposé ce jeudi 14 décembre 2021 auprès des institutions du pays, notamment le président et le gouvernement afin de dénoncer ce « détournement » pour exiger le paiement de leurs émoluments.

À part la revendication des émoluments susvisés, le bureau sortant de l’Assemblée nationale devrait aussi se justifier à propos des frais d’installation du même groupe des députés.

« Alors que tout député élu a droit de bénéficier les frais d’installation – l’équivalent de 6 mois d’émoluments, conformément au règlement intérieur de l’Assemblée nationale – nous n’avons jamais vu la couleur de l’enveloppe de cet argent. Venant fraîchement de l’arrière-pays, chacun de nous à dû s’endetter pour payer l’hôtel, le transport et assurer le déplacement de sa famille sans le moindre sou du trésor public. Ce qui est encore grave, l’ex-présidente de l’Assemblée nationale a menti à nos collègues ayant hérité nos sièges pour leur faire croire qu’elle ne devrait pas leur payer la totalité de leurs frais d’installation au motif que notre groupe des 31 députés invalidés avait déjà touché la moitié, soit 14 000 dollars sur les 28 000, l’équivalent de 6 mois d’indemnités d’installation. C’est un grossier mensonge qui ternit l’image de l’institution parlementaire voire celle de l’Etat. En conséquence, la personne coupable est débitrice des explications. Et nous invitons d’ailleurs l’IGF à se saisir de ce dossier », a renchéri notre source.

Et d’ajouter, « c’est grâce à la situation politique actuelle que nous avons pu collecter toutes ces informations ».

Le dépôt du mémorandum prévu ce jeudi pourrait apporter d’autres détails sur l’ensemble des griefs reprochés à Jeanine Mabunda, par rapport aux droits des 31 députés nationaux; au regard des recommandations formulées en leur faveur par l’Union interparlementaire et accueilli favorablement par le gouvernement. Le paiement régulier des émoluments des 531 députés à raison des 500 siégeant officiellement et 31 autres invalidés, après 8 mois de mandat, mais que l’ancienne présidente de l’Assemblée nationale aurait abusé.

Dossier à suivre !

Constant Mohelo

ARTICLES SIMILAIRES

Nord-Ubangi : l’afflux des réfugiés Centrafricains est une situation préoccupante qu’alarmante !

Au terme d'une mission de 72 heures effectuée dans le Nord-Ubangi, le Commandant de la Première Zone de...

Union sacrée : le démenti du député Daniel Mbau aux propos qu’aurait tenus le président ai de l’UDPS

Le débat ne fait que s'enflammer depuis presque 72 heures au sujet d'un probable désaccord opposant certains leaders...

Enjeux politiques : Le MLC appelle ses députés et cadres à l’esprit de partage et de mutualisation des initiatives(…)

C’est à travers une note circulaire signée par son secrétaire général adjoint chargé des questions politiques et stratégies,...

ARTICLES SIMILAIRES

Nord-Ubangi : l’afflux des réfugiés Centrafricains est une situation préoccupante qu’alarmante !

Au terme d'une mission de 72 heures effectuée dans le Nord-Ubangi, le Commandant de la Première Zone de...

Union sacrée : le démenti du député Daniel Mbau aux propos qu’aurait tenus le président ai de l’UDPS

Le débat ne fait que s'enflammer depuis presque 72 heures au sujet d'un probable désaccord opposant certains leaders...

Enjeux politiques : Le MLC appelle ses députés et cadres à l’esprit de partage et de mutualisation des initiatives(…)

C’est à travers une note circulaire signée par son secrétaire général adjoint chargé des questions politiques et stratégies,...

Jean-Pierre Lisanga Bonganga revient sur la nécessité d’organiser un dialogue politique afin de résoudre la crise politique en RDC

C'est à travers la déclaration signée depuis le 13 janvier et rendue publique ce lundi 18 janvier 2021...

Arrêt de la cour constitutionnelle : pour Me Jean K.Minga, « la haute juridiction manque de cohérence(…) »

De réactions commencent déjà à tomber au sujet du dernier arrêt rendu par la cour constitutionnelle en réponse...

Assemblée nationale : la cour constitutionnelle bloque la pétition des 140 députés FCC et autorise le bureau d’âge à...

Saisi par le président du bureau d'âge de l'Assemblée nationale par requête d'interprétation de l'article 101 de la...
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!