Kasaï central : l’UDPS /Kananga prête pour les élections en 2023 avec ou sans recensement

C’est à l’hôtel Musube de Kananga qu’a eu lieu ce samedi 20 mars 2021 cette première matinée politique organisée par la fédération de l’UDPS/ Kananga.

Considérée comme une première au Kasaï central depuis l’implantation du parti politique cher à Félix Tshisekedi à Kananga, cette matinée politique a été marquée par un échange entre les cadres et militants de l’UDPS sur la situation politique actuelle du pays dans laquelle le pouvoir est sous pression de l’église catholique, qui est opposée à tout glissement en 2023.

D’un ton ferme, la fédération de l’UDPS/Kananga invite « l’église catholique à aligner Fridolin ambongo comme challenger de Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo lors des élections de 2023, pour voir qui va remporter ce scrutin ».

Avec une ferme détermination, le premier vice-président de la fédération de Kananga a indiqué que le parti présidentiel est, d’après lui, « l’unique formation politique implantée partout en RDC et à travers le monde entier. Et que l’UDPS n’a pas peur d’aller aux élections en 2023 ». Mais la meilleure chose à faire serait de procéder au préalable au récemment de la population, car s’est-il interrogé, « quelle est cette maman qui préparerait le repas pour ses enfants sans connaître leur nombre exact? c’est le moment pour le peuple de connaître les vrais congolais et les fraudeurs de la nationalité congolaise »
Et Amandus Katanga de marteler , « aucun parti politique ne peut-être comparable à l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social ».

Ben Bryant Minga/correspondant

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC