Gabriel Kyungu Wa Kumwanza : « Si le Chef de l’État doit satisfaire tout le monde, nous risquons d’avoir un gouvernement de 600 personnes »

La longue attente du gouvernement Sama Lukonde ne cesse de préoccuper la population et l’ensemble de la classe politique congolaise. Cette question était au centre de la matinée politique organisée, le weekend dernier à Lubumbashi, par le Président de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga et numéro de l’Union Nationale de Fédéralistes du Congo (UNAFEC), Gabriel Kyungu Wa Kumwanza.


Pour lui, si le premier Gouvernement de la nouvelle mouvance présidentielle tarde à être mis en place, c’est à cause des agendas cachés de certains politiciens qui ont adhéré à l’Union Sacrée pour le partage du pouvoir.

« Nous avons rejoint l’Union Sacrée de la Nation pour accompagner la vision du Chef de l’État et non pour aller chercher des postes. Comment voulez-vous que quiconque qui adhère à l’USN a en dessous son propre cahier des charges. Si ça traine, c’est parce que tout le monde à Kinshasa rêve de devenir ministre, particulièrement les membres du Parlement », a dénoncé Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, très révolté par ce comportement qui va à l’encontre des intérêts du peuple congolais qui groupit dans la misère.

Et le Président de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga ne voit pas comment le Président Félix Antoine Tshisekedi va satisfaire tous ces « chasseurs » de postes ministériels.

« Aujourd’hui, si le Chef de l’État doit satisfaire tout le monde, nous devons avoir une équipe gouvernementale composée de plus ou moins six cents personnes. Où est-ce qu’on a vu ça au monde? », s’est-il interrogée.

Pour de nombreux analystes, le fait que le Gouvernement Sama Lukonde tarde à voir le jour c’est là est la démonstration que l’union Sacrée est une lourde machine porteuse de ses propres germes de destruction qui l’empêchent de démarrer.

Est-ce que cette nouvelle majorité parlementaire autour de la vision du Chef de l’État va-t-elle survivre au lendemain de la nomination de l’équipe gouvernementale ?

Cette question vaut son pesant d’or, au regard du manque de sincérité de certains adhérants de l’Union Sacrée, comme l’a dénoncé Gabriel Kyungu Wa Kumwanza.

Jean Romance Mokolo

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC