Message de Pâques du Cardinal Fridolin Ambongo : « Dieu a besoin de nous pour changer la situation de notre société »

Les chrétiens du monde entier ont célébré ce dimanche 4 Avril 2021, la résurrection de Jésus-Christ. À cette occasion, le premier Berger des catholiques Congolais a adressé un vibrant message à ses fidèles.

Mgr Fridolin Cardinal Ambongo invite ainsi chaque Congolaise et Congolais qui exerce des responsabilités à abandonner le mal et à se convertir afin d’oeuvrer pour le bien de tous.

« Chacun de nous, particulièrement ceux qui exercent la responsabilité, doit se convertir : abandonner nos «coeurs de pierre», durs, égoïstes, insensibles, avares, méchants et cupides comme Pharaon (cf. Ex. 4, 21); pour avoir le «coeur de chair » miséricordieux et tendre comme celui de Dieu. C’est alors que, notre pays, la RDC, changera ainsi que la situation de ses fils
et filles ».

Ci-dessous, l’intégralité de son message dont une copie est parvenue à Politiquerdc.net.

Message de Son Eminence Fridolin Cardinal AMBONGO BESUNGU, Archevêque Métropolitain de Kinshasa, à l’occasion de la Pâques 2021

«N’ayez pas peur! (..) il est ressusecité» (M 16,6)

Mes Chères Diocésaines, Mes Chers Diocésains, Chères Sœurs, Chers Frères dans le Christ,

I. La Pâques est la célébration d’un de grands mystères de notre foi : la résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ. Il est Vainqueur de la mort et vivant à jamais. La Pâques montre que Dieu s’engage pour que ses enfants aient une vie épanouie, digne et libre. Elle nous donne un grand message:

  1. Dieu nous aime et prend soin de nous. En tant que Créateur et par amour, Dieu nous a donné la vie. Et chaque être humain a du prix à ses yeux (cf. ls 43, 4-5). C’est pourquoi, toutes les misères des hommes et des femmes (souffrances, désacralisation, injures, arrogance, pandémies, mauvais tratement social, humiliations) l’affectent profondément. Il s’engage alors à les en délivrer (cf. Ex. 3, 7-10).

  2. À l’occasion de cette fête de Pâques, j’invite les Congolaises et Congolais, dont le cri de détresse continue à monter vers Dieu, à savoir qu’ils ont du prix aux yeux de Dieu. Il est proche de nous et nous fera sortir de toutes nos situations d’humiliation, de honte, de faim, de maladie (surtout
    la Covid-19), de mort (tueries, assassinat, meurtre)
  3. Dieu a besoin de nous pour changer la situation de notre société. Autrefois, c’était par Moïse que Dieu a fait sortir Israël d’Égypte (cf. Ex. 14,21-22). Ce projet s’est réalisé définitivement pour toute l’humanité en Jésus-Christ. Aujourd’hui, Dieu veut s’associer ses enfants adoptifs que nous sommes pour sauver toutes les personnes qu’il a créées en changeant leurs conditions de vie, si celles-ci ne respectent pas leur dignité d’enfants de Dieu. Nous sommes invités à actualiser l’engagement de Dieu en faveur d’une vie agréable et digne pour tous. D’abord, en dénonçant tout mauvais traitement auquel nos frères et sœurs sont soumis dans notre pays. Ensuite, en produisant des œuvres qui honorent la dignité de la personne humaine. Enfin, en annonçant ce message de réconfort à tous les Congolaises et Congolais : ne vous effrayez pas, le Christ est ressuscité (cf. Me 16, 6). II est vivant. Il marche et lutte avec nous pour vaincre la mort et tout ce qui la cause. Par conséquent, nous ne retournerons plus en Egypte ni dans la tombe.
  4. Pour ce faire, chacun de nous, particulièrement ceux qui exercent la responsabilité, doit se
    convertir : abandonner nos «coeurs de pierre », durs, égoïstes, insensibles, avares, méchants et cupides comme Pharaon (cf. Ex. 4, 21); pour avoir le «coeur de chair » miséricordieux et tendre comme celui de Dieu. C’est alors que, notre pays, la RDC, changera et ainsi que la situation de ses fils
    et filles.

II. Puissent le Christ ressuscité nous donner la force de travailler à la restauration des conditions de vie et de travail des Congolaises et Congolais.

Joyeuse Pâques à toutes et à tous,

Fridolin Cardinal AMBONGO, ofm cap,

Archevêque Métropolitain de Kinshasa

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC