Kasaï central : La Lucha a marché ce jeudi à Kananga pour exiger le départ de la monusco de la RDC

Ces derniers temps, la mission de l’ONU en RDC fait l’objet d’une manifestation dans les provinces où sont basées ses troupes. Après la vague de manifestations organisées dans la partie orientale du pays, la ville de Kananga, Chef-lieu de la province du Kasaï central, a vécu ce jeudi, 15 avril une journée très mouvementée marquée par une marche de colère organisée par les différents mouvements citoyens, mobilisés comme un seul homme pour exiger le départ de la Monusco de la RDC.

Cette marche a débuté au niveau de la place de l’indépendance pour chuter au bureau provincial de la Monusco où un mémorandum adressé au Secrétaire Général des Nations Unies a été lu par un porte-parole des manifestants.

Il faut noter que c’est à travers une lettre d’information adressée à la Maire de Kananga, Mamie Kakubi Tshikele, que les organisateurs ont annoncé la tenue de cette marche dite de colère à travers laquelle ils ont exigé le retrait définitif de la Monusco du territoire congolais.

Dans sa correspondance, la Lucha accuse la Monusco d’être à la base des troubles et massacres à répétition qui se commettent à l’Est de la RDC depuis son avènement. Ce mouvement citoyen déplore le fait que, malgré la présence de la Monusco dont la mission est de pacifier la République Democratique du Congo, il s’observe une recrudescence des massacres et viols à l’Est du Pays.
Aussi, pour la Lucha, le départ de la Mission onusienne serait une occasion pour les forces nationales de prendre totalement le contrôle du territoire national.

B.M.SHAMBA

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC