RDC : Investie « gardienne du sol Congolais », Ève Bazaiba est appelée à ressusciter FORESCOM par les chefs coutumiers du grand Bandudu et alliés

Une forte délégation des autorités coutumières du grand Bandundu et alliés a investi, ce 26 mai, la Vice-premier ministre, ministre de l’environnement et développement durable, Ève Bazaiba Masudi, « gardienne du sol Congolais ».

Mme Ève Bazaiba a reçu au cours de cette brève cérémonie traditionnelle, en son cabinet de travail, quelques symboles constitutifs d’attributs du pouvoir ancestral pour qu’elle agisse et s’investisse dans la promotion du développement de toutes les provinces de la RDC. L’objectif visé est de la voir œuvrer pour l’intérêt des propriétaires des terres et forêts Congolaises.

Au cours de cette cérémonie traditionnelle riche en couleurs, la Vice-Premier Ministre Ève Bazaiba a prêté oreille aux doléances de ses hôtes. Ces derniers ont plaidé pour la dissolution de SODEFOR (Société d’Exploitation Forestière) et la réhabilitation de la société d’état FORESCOM qui a longtemps exploité nos forêts au profit de la population Congolaise. Les chefs coutumiers attendent également de la dame verte de la République Démocratique du Congo son implication au recouvrement et paiement de leurs redevances auprès des différentes sociétés d’exploitation forestière dans leurs territoires respectifs.

Signalons que plusieurs entreprises exploitatrices du bois en RDC sont fiscalement loin d’être en règle ou en conformité des exigences locales. Et comme pour les mines, l’exploitation des forêts et la coupe du bois en RDC ne profitent pas aux Congolais eux-mêmes.

Alain St. Bwembia

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC