A travers son ouvrage, Alex Kande livre sa part de vérité sur sa déchéance par l’assemblée provinciale du Kasaï central en 2017

Quatre ans après sa déchéance, le tout premier Gouverneur de la province du Kasaï central, Alex Kande Mupompa révèle à l’opinion centre kasaienne les secrets du « plan diabolique monté de toutes pièces par les élus de la législature passée » pour mettre fin à son mandat à la tête de cette entité.

Cela à travers son ouvrage intitulé: Ma part de vérité sur la motion de censure de l’assemblée provinciale du Kasaï central qui a fait triompher le Mal le 04 octobre 2017. Un ouvrage qui a été présenté et distribué gratuitement à la population du Kasaï central, notamment par le Bâtonnier honoraire du Kasaï central, Me Dominique Kambala Nkongolo, son avocat conseil, Pierre Sosthene Kambidi, Conseiller national de l’UNPC, et Espérant Daniel Kambulu, vice-président UNPC Kasaï central. Ce qui va permettre à chaque centre-kasaien présent de connaître réellement le mobile de la l’éviction de l’ex gouverneur Alex Kande Mupompa.

Pour l’ancien Gouverneur du Kasaï central, la motion à la base de sa déchéance n’a été qu’un montage honteux faisant suite à des instructions reçues par les conspirateurs l’ayant empêchées de présenter ses moyens de défense alors qu’il était bloqué à Kinshasa.
Alex Kande Mupompa estime que, par sa modeste éducation chrétienne, il reste convaincu que la culture de la vérité doit toujours interpeller chaque personne.

Malheureusement, fait-il remarquer, les députés provinciaux du Kasaï central de la législature passée n’ont pas du tout dit la vérité dans leur motion de censure de 2017. Il regrette qu’ils aient terni son image de marque, raison pour laquelle il a tenu, à travers son ouvrage de 447 pages, à faire une mise au point à l’intention de ses contemporains, mais aussi et surtout pour la postériorité.

Regrettant ainsi cette action de sape sur sa personne, Alex Kande a indiqué dans cette publication que « dans la vie, on peut accepter de perdre tout, sauf l’honneur. Je ne pouvais donc pas laisser que ma dignité, ma réputation et mon intégrité construites toute ma vie durant soient complaisamment détruites et injustement souillées en un clin d’œil, comme les députés provinciaux du Kasaï central l’ont fait, sans apporter cette mise au point pour faire triompher la vérité».

Pour rappel, ayant mérité la confiance de la population du Kasaï occidental à cette époque là et élu Député national en 2006, Alex Kande Mupompa avait entraîné avec lui deux députés supplémentaires pour le compte du Mouvement de Libération du Congo (MLC), parti cher à Jean-Pierre Bemba. Réélu lors des élections législatives nationales de 2011, à travers sa nouvelle formation politique dénommé « Congrès des Alliés pour l’Action au Congo (CAAC), il a été désigné Commissaire spécial du Kasaï occidental par le Président Joseph Kabila en 2015 avant de devenir le tout premier Gouverneur élu du Kasaï central en 2016. Il fut également analyste financier et Président de la Commission d’audit de la Banque Congolaise.

B.M.SHAMBA

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC