Cadastre Minier : Enfin, Jean-Félix Mupande contraint de céder le fauteuil de la Direction Générale ce lundi à Mme Chantal Bashizi

Dans un article publié il y a quelques temps sur la question, politiquerdc.net était devenu la cible des menaces , intimidations et convocations judiciaires visiblement téléguidées par sieur Jean-Félix Mupambe. Votre très crédible média en ligne avait mis au grand jour la violation de l’ordonnance présidentielle relative à la nouvelle mise en place au sein des entreprises et établissements publics, opérée par le président honoraire, Joseph Kabila en 2018. « Jean Félix Mupande – l’homme à la tête de la Direction générale du Cadastre Minier – est un dirigeant illégitime et fantôme! », tel a été le titre de cet article.

Il a fallu attendre plus de 8 mois après pour que le nouveau gouvernement de l’Union sacrée réagisse. Et c’est la Ministre des Mines, Madame Antoinette N’samba Kalambayi, qui vient de sonner le glas de plus de 16 ans du règne anarchique de Jean-Félix Mupande à la tête du CAMI.

Sauf revirement spectaculaire, l’homme sera déboulonné dès ce lundi 31 mai 2021. La remise et reprise entre lui et son successeur, madame Chantal Bashizi, est prévue le même jour, au Cadastre Minier. Ainsi en a décidé la warrior Antoinette N’samba, Ministre des Mines, conformément à l’ordonnance loi n°18/138 du 27 Décembre 2018 qui souffrait d’exécution depuis plus de 2 ans déjà .

En effet, dans une correspondance adressée à Jean-Félix Mupande, la ministre des Mines, le prie de prendre des dispositions nécessaires pour la remise et reprise ce lundi, sous la supervision du Secrétaire Général aux mines et de son Directeur de Cabinet.

« (…) En exécution de l’Ordonnance n°18/138 du 27 Décembre 2018 portant nomination des membres du Conseil d’Administration et de la Direction Générale d’un Établissement Public dénommé « Cadastre Minier » en sigle CAMI, je vous demande de prendre toutes les dispositions nécessaires pour faire la remise et reprise avec le Directeur Général entrant, ce lundi 31 mai 2021 à 10h30, sous la Supervision des Messieurs le Secrétaire Général aux Mines et le Directeur de mon Cabinet qui me lisent en copie », lit-on dans cette correspondance.

Ainsi, prend fin plus 16 ans de règne dont 2 passés en toute illégalité au vu et su de tout le monde. L’agent déployé pour protéger le gourou n’aura pas résolu le problème. L’illégalité sera finalement supprimée.
Voilà qu’un nouvel avenir s’ouvre donc pour le désormais ex DG Jean-Félix Mupande.
En attendant, d’aucuns se demandent : serait-ce une retraite paisible ou un avenir judiciaire ? Seul le temps nous le dira.

Alain St. Bwembia

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC