A la suite du ministre de la Santé Publique, le Gouverneur Gentiny Ngobila martèle pour le respect strict des mesures barrières

Après l’annonce par le Ministre national de la Santé Publique, Hygiène et Prévention de la survenue de la 3ème vague de Covid-19 en RDC, dont la capitale est l’épicentre, l’heure est à la mobilisation pour sensibiliser et conscientiser la population.


La pandémie fait rage à travers le monde *et il faut que nos compatriotes en prennent conscience. Gouverner, c’est prévoir, dit-on. Le Gouverneur de la ville de Kinshasa a -à travers un message adressé aux Kinois – annoncé des mesures renforcées pour se prémunir contre cette dangereuse maladie.
« Je vous exhorte à observer les mesures barrières édictées par les autorités sanitaires pour éviter la propagation de la pandémie, à savoir; le lavage régulier des mains avec du savon ou une solution hydroalcoolique, le port correct et obligatoire des masques dans les lieux publics, l’utilisation des taxis et les transports en commun, la nécessaire prise de température avant d’entrer dans les lieux publics, la distanciation physique, l’interdiction des manifestations publiques, des productions artistiques, des kermesses, des cérémonies festives et des réunions de plus de 20 personnes »
Et Gentiny Ngobila de préciser également que « le transport des dépouilles mortelles devra se faire directement de la morgue au lieu d’inhumation, sans veillée mortuaire. Les églises et les écoles ne seront pas fermées pour le moment mais elles vont continuer à fonctionner dans le strict respect de gestes barrières ».
En attendant les mesures complémentaires à prendre par le Gouvernement central, le premier citoyen de la capitale charge le Commissaire Provincial de la Police Nationale Congolaise à assurer le contrôle strict du respect de ces mesures Renforcées contre le Covid-19.

Il reste qu’une chose est d’édicter des mesures contre le Covid-19, une autre est de les faire respecter par la population. Il suffit de descendre dans la rue pour se rendre compte que la majorité de Kinois se comportent en toute insouciance comme si cette dangereuse maladie n’existait plus ou que le Gouverneur de Kinshasa avait prêché dans le désert. Et ce, d’autant plus que ces mesures barrières sont superbement ignorées, surtout chez le transporteur public, Transco, dont les bus continuent d’être bondés de passagers sans masques.

Jean Romance Mokolo

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC