Nord-Kivu: enfin, le chef milicien Jackson Muhukambuto sous les verrous !

Depuis plusieurs années, les groupes armés tant nationaux qu’étrangers sévissent à l’Est du pays, particulièrement dans les provinces de Nord et Sud-Kivu, mais aussi celle de l’Ituri. Les statistiques macabres de leurs activités criminelles affolent le compteur. L’un des chefs de ces milices est finalement tombé dans les filets qui lui étaient tendus.

Auteurs présumés de plusieurs massacres, Jackson Muhukambuto et ses hommes ont – au cours de quatre dernières années – décimé des familles voire des villages entiers. Ce chef milicien – arrêté ce 8 juin à Butembo – par les gardes de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature ICCN.

L’information a été confirmée à travers un communiqué l’ICCN, rendu public ce jeudi 10 juin 2021.
L’arrestation de Jackson Muhukambuto avait donc eu lieu à l’issue d’une filature entreprise par le garde du Parc National de Virunga. Et ce, au terme d’une longue enquête sur le trafic d’ivoire au niveau de la province du Nord-Kivu et sa capture s’est effectuée sans échange de coups de feu, apprend-on.

Rappelons que Jackson Muhukambuto et ses hommes comptent dans leur palmarès criminel la mort des 19 agents du Parc de Virunga, mais aussi de nombreux civils et militaires de FARDC. Jackson Muhukambuto a été remis entre les mains des autorités judiciaires compétentes pour la poursuite de l’instruction de cet épais dossier criminel.

Jackson Muhukambuto – pour ceux qui l’ignorent ou l’ont oublié – est un déserteur des Forces Armées de la République Démocratique du Congo. À l’issue de sa défection, il a créé une milice armée très active dans les frontières entre Ritshuru et Lubero.

Alain St. Bwembia

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC