Affaire Vital Kamerhe : un verdict qui bouleverse la tête du secrétaire général de l’UNC

Le secrétaire général de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Billy Kambale, s’est exprimé après le verdict rendu mardi par la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe dans le dossier opposant le ministère public à Vital Kamerhe et ses co-accusés.

En effet, en dépit de la réduction de la peine par rapport à celle qui lui a été infligée en première instance, M. Kamerrhe n’a convaincu les juges de la cour d’appel de son innocence.

Pour le numéro deux de l’Union pour la nation congolaise, « c’est une machination politique qui ne passera jamais. Ceci confirme ce que nous disions dès le départ, c’était un complot politique. Et des individus, au lieu de gérer le pays, passent le plus clair de leur temps à régler des comptes au leader le plus représentatif de la RDC », a-t-il déclaré, sous l’effet de la colère. Le secrétaire général et beaucoup de cadres du parti politique de l’ancien directeur et compagnon du chef de l’Etat congolais espéraient donc à la réduction très sensible de la peine, à défaut de l’acquittement pur et simple de leur leader. La réduction de la peine de 20 à 13 ans au deuxième degré n’aura pas enchanté les lieutenants de Vital Kamerhe. Ainsi, pour manifester sa colère, l’UNC a décidé de suspendre la participation de ses Députés aux réunions du CACH et de l’Union Sacrée. Et ce, en attendant d’autres décisions qui seront prises prochainement.

Rappelons que Vital Kamerhe avait été condamné par le tribunal de grande instance Kinshasa/Gombe le 20 juin 20220 à vingt ans de travaux forcés pour détournement des fonds publics. Le tribunal avait dit « établie en fait et en droit l’infraction de détournement des deniers publics portant sur le montant de 48 831 148 $USD à charge des prévenus Samih Jammal et Kamerhe Lwa Kanyingini Vital ».

Daniel Kpako

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC