Kasaï central : La Lucha Monte au créneau et attire l’attention des autorités politico-administratives sur la recrudescence de l’insécurité à Kananga

Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement, section du Kasaï central, monte au créneau pour attirer l’attention des autorités politico-administratives sur l’insécurité qui prévaut de nouveau à Kananga, après une accalmie observée durant quelques mois. Pour ce mouvement pro-démocratie,ce regain inquiétant d’insécurité est la conséquence du manque de sérieux dans le chef des autorités tant politico-administratives que judiciaires.
« Il est inadmissible qu’après avoir traversé une longue période de banditisme urbain sans pareil à Kananga sous l’impuissance des décideurs et après une accalmie de quelques jours seulement, que nous retombions dans la même situation »,s’insurge la Lutte pour le Changement.

Et de poursuivre,
« D’un côté, les autorités politico-administratives, qui n’ont fait aucune évaluation de la situation passée pour prendre des mesures efficaces, ont démontré leur incompétence notoire à maintenir la situation sécuritaire aussi longtemps que possible ; de l’autre côté, les autorités judiciaires font de l’insécurité un fonds de commerce pour se faire de l’argent auprès des présumés bandits arrêtés et déférés devant leurs juridictions par les vaillants soldats et policiers, grâce à la collaboration de la population ». La Lucha
qui précise par ailleurs que « lors des derniers événements, une cinquantaine des présumés voleurs à mains armées ont été arrêtés et conduits devant les tribunaux, mais seulement quelques-uns d’entr’eux ont été jugés et condamnés en procédure de flagrance. Où sont passés les autres présumés bandits ? Qu’a-t-on fait de la promesse des audiences publiques nous faite », s’interroge ce mouvement citoyen.

De ce qui précède, la Lucha invite les autorités politico-administratives du Kasaï Central à tirer toutes les conséquences de leur incompétence à faire face à l’insécurité font souffre les filles et fils du Kasaï central.
Et pour remédier à cette situation, la Lucha-Rdc a fait un certain nombre de recommandations:

  • Que l’Assemblée Provinciale convoque les autorités politico-administratives et judiciaires du Kasaï Central afin qu’elles s’expliquent sur le sort des présumés bandits arrêtés au vu et au su de tout le monde, mais qui demeurent à ce jour introuvables dans les cachots et à la Prison, ainsi que sur les mesures mises en place pour maintenir la sécurité ;
  • Aux autorités politico-administratives et judiciaires d’être sérieuses envers elles-mêmes et envers la population centre-kasaïenne qui a longtemps souffert ;
  • A nos forces de l’ordre qui murmurent face au manque de sérieux des autorités judiciaires, de ne pas se décourager, car la population compte sur elles pour sa protection et celle de ses biens ;
  • Enfin, la Lucha invite la population centre-kasaïenne à garder allumer le feu de la collaboration avec les forces de l’ordre, de leur apporter un soutien indéfectible et surtout, de ne pas recourir à la justice populaire qui fait souvent des victimes innocentes.

B.M.SHAMBA.

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC