Tension à l’UNC: Baudouin Mayo et Crispin Mbindule opposés aux décisions de Billy Kambale.

A l’issue de la réunion de crise présidée par son Secrétaire Général, Billy Kambale, le mercredi,16 juin 2021, l’Union pour la Nation avait levé l’option d’évaluer l’accord de Nairobi et de suspendre momentanément la participation de ses députés aux activités politiques du CACH (Cap pour le changement) ainsi que de l’Union Sacrée de la Nation. Une décision qui n’a pas fait l’unanimité au sein du parti cher à Vital Kamerhe.

En effet, le député national Crispin Mbindule Mitono, élu de Butembo sur la liste de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), a choisi d’aller à l’encontre courant du mot d’ordre de son parti.
Dans un tweet, l’élu de Butembo dit rester membre fervent du groupe parlementaire CACH et acteur permanent de l’Union Sacrée pour la Nation. « La fin de l’espoir est le commencement de la mort “, a-t-il lâché.

De son côté, Jean Baudouin Mayo, ancien Secrétaire général de l’UNC, a dans sa communication contredit la position officielle du parti et appelé ses camarades à une réflexion minutieuse avant de prendre n’importe quelle décision.

« J’invite les membres de l’UNC au calme et à la réflexion pour des décisions globales et fédératrices. L’Union sacrée de la nation dont je demeure membre, est le seul cadre où nous continuerons à parler du dossier du Président National. Hier 20, aujourd’hui 13, pourquoi pas acquittement demain? », a écrit Baudouin Mayo sur son compte Twitter.

Rappelons que Vital Kamerhe avait été condamné le 20 juin 2020 par le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe à vingt ans de travaux forcés pour détournement des fonds publics.

Daniel Kpako

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC