RDC: Un nouvel avenir judiciaire s’ouvre donc pour Matata Ponyo, ancien Premier Ministre!

« Chaque saint a un passé, et chaque pécheur un avenir », écrivait Oscar Wilde. Matata Ponyo est-il un saint ou pécheur ? Difficile de répondre, de manière précise, pour le moment. Mais une chose vraie est: l’avenir de l’ancien Premier Ministre Congolais semble déjà compromettant.

En effet, après trois procédures d’échec, la quatrième a atteint l’objectif, celui d’obtenir la levée des immunités parlementaires de l’élu des élus de Kindu en vue de sa poursuite judiciaire par le procureur général près la cour constitutionnelle. Le Bureau du Sénat a levé depuis ce lundi les immunités du Sénateur Matata Ponyo Mapon, le mettant ainsi à la disposition de la justice Congolaise pour répondre des faits qui lui sont reprochés.

Matata Ponyo a été livré pour un autre dossier.
Celui-ci porte sur l’indemnisation des victimes étrangères de la zaïrianisation.

En effet, dans le processus de la nationalisation des entreprises entrepris depuis 1973 par feu le Maréchal du Zaïre, plusieurs expatriés avaient perdu leurs biens. C’est après plusieurs démarches administratives et judiciaires que la République Démocratique du Congo devait indemniser ces expatriés. Des opérations qui ont commencé sous Matata Ponyo au ministère des Finances et se sont concrétisées lorsque ce dernier a assumé les fonctions de Premier Ministre de 2011-2016. La « justice Congolaise estime qu’il y a des bénéficiaires de ce paiement du Trésor Public qu’on arrive pas à retracer », a lâché le président du Sénat Bahati Lukwebo depuis son périple à Goma où il séjourne.

« Conformément aux dispositions susvisées, après avoir informé le sénateur Augustin Matata Ponyo du réquisitoire du Procureur Général près la Cour Constitutionnelle et entendu sa réaction, autorise ses poursuites par le Procureur Général près la Cour Constitutionnelle et la levée de ses immunitės parlementaires », peut-on lire dans la décision n°6 du Bureau du Sénat, rendue publique ce lundi 5juillet.

Après l’échec de la dernière tentative de la levée des immunités de l’ancien Premier Ministre en plénière, cette fois là sur le dossier du projet agro-industriel de Bukanga Lonzo, c’est une nouvelle affaire qui vient salir la chemise blanche de l’homme en cravate rouge. La levée de ses immunités ouvre donc des péripéties judiciaires dans la vie politique du sénateur.

Plusieurs affaires pourraient-elles refaire surface pour clouer cet homme politique ? D’ores et déjà, sur l’affaire du projet agro-industriel de Bukanga Lonzo, certaines personnalités citées ont été incarcérées, notamment le Directeur Général de la BCECO où l’ancien Premier Ministre a fait la pluie et le beau temps comme DG.

Alain St. Bwembia

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC