RDC : Le Ministre de la Santé rassure quelques leaders socio-politiques vaccinés contre Covid-19 sur l’efficacité du vaccin AstraZeneca

Un groupe de leaders socio-politiques de la Ville de Kinshasa a été reçu, ce jeudi 8 juillet 2021, à l’Hôtel du gouvernement par le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani.

Le ministre honoraire Clément Kanku Bukasa, l’entrepreneur Michel Kabeya et le député national Tshimanga Bwana Sefu étaient parmi les têtes d’affiche de cette délégation qui a pris langue avec le numéro 1 de la Santé en République Démocratique du Congo.

Ayant été tous vaccinés contre la Covid-19, ces leaders d’opinion voulaient ainsi s’informer auprès de la source gouvernementale sur certaines questions qui suscitent des inquiétudes et polémiques tant au pays qu’à l’étranger, notamment au sujet du vaccin.

Plus concrètement – pendant près de deux heures de temps- accompagné de la vice-ministre, Mme Véronique Kilumba Nkulu, le numéro 1 de la Santé Publique et ses interlocuteurs ont discuté sur la prise en charge des patients Covid-19, la campagne de sensibilisation, l’importance de se faire vacciner et les types de vaccin pour la RDC ainsi que sur le renforcement des mesures des restrictions concernant les voyages à l’Europe.

Au terme de leur entretien, ces leaders d’opinion ont été apaisés suite aux explications fournies par le ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention.

En effet, le Ministre de la Santé a – de manière scientifique – rassuré ces interlocuteurs sur l’efficacité du vaccin AstraZeneca. Il a confirmé que ce vaccin ne représente aucun danger en termes d’effets secondaires et reste un moyen efficace pour freiner la propagation de cette pandémie sur l’étendue du pays.

Quant aux conditions d’accès, Dr Mbungani a souligné que le vaccin est gratuit pour tout le monde et son ministère a aménagé des sites appropriés, notamment dans tous les hôpitaux publics de l’état) pour faciliter l’opération sans payer un franc.

De quoi apaiser les esprits de ces leaders socio-politiques.

« (…) nous sommes parmi ces congolais qui avaient répondu à l’appel du gouvernement en se faisant vacciner, mais il y a une forte polémique après autour du vaccin Astrazeneca. Nous avons eu des échos négatifs après s’être vaccinés de ce type de vaccin. Des voix se lèvent pour dire que ce vaccin ne serait-il pas homologué dans l’espace de l’Union européenne, que les personnes vaccinées ne seraient pas autorisées à voyager en Europe… nous avons jugé utile de venir à la source pour s’informer nous-mêmes de la situation», a expliqué l’ancien Ministre de la Coopération régionale, Clément Kanku.

Pour lui, il était aussi important de faire parvenir les préoccupations de la population à l’autorité sanitaire et aussi de venir témoigner après s’être vaccinés par AstraZeneca.

«Nous avons eu le courage de se faire vacciner. La population a besoin des témoignages des personnes qui se sont faites vacciner avant qu’elle emboite le pas…», ajoute-t-il.

Concernant la campagne de vaccination, ces leaders socio-politiques ont fait des propositions au Ministre de la Santé Publique par rapport à la sensibilisation. Car, l’objectif est d’atteindre l’immunité collective au pays. Cela ne peut être possible que si un grand nombre de congolais accepte de prendre le vaccin.

«Le Ministre a été très satisfait de notre échange et nous a rassuré qu’il va règlementer encore certaines choses dans les hôpitaux publics. Nous allons continuer à travailler pour que cette vaccination soit acceptée par l’ensemble de la population», dixit Clément Kanku. Pour le député Tshimanga Buana et l’entrepreneur Michel Kabeya, « il n’y a pas d’autres alternatives que le vaccin qui reste le seul moyen efficace pour combattre la pandémie Covid-19 ».

Rédaction

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC