RDC : Soupçonné de détournement des fonds publics dans l’affaire zaïrianisation, Matata Ponyo déchargé par la justice

Débouté mardi 13 juillet par la décision de ce mercredi 14 juillet 2021 du conseil d’Etat qui s’est déclaré incompétent de statuer sur la requête du Sénateur Matata Ponyo, celui-ci n’a pu échapper aux poursuites judiciaires engagées contre lui.

Rappelons que Ponyo avait saisi le Conseil d’État en procédure de référé-liberté par requête en annulation de la décision du bureau du Sénat relative à la levée de ses immunités, l’autorisation des poursuites par le Parquet général près la Cour constitutionnelle, arguant qu’il est justiciable de la Cour de cassation.  
Le juge de référé-liberté qualifie la décision du bureau du Sénat d’un acte parlementaire à portée politique, alors qu’il est juge administratif.

À l’issue de sa longue audition du premier jour, Matata a été placé sous mandat d’arrêt provisoire et assigné à résidence surveillée. Au second jour, le parquet a pris la pente inverse.

« L’ancien Premier ministre Matata Ponyo Mapon n’est plus en résidence surveillée. Le parquet général près de la Cour constitutionnelle en a décidé ainsi ce mercredi soir. Il est rentré à son domicile sans être accompagné par des policiers …
Ce dossier est fondamentalement politique. Nous comptons demander sa comparution en homme libre parce qu’il n’y a rien contre lui », a déclaré Me Onyemba.

La justice reproche à l’ancien Premier ministre d’avoir « payé plus de 110 millions de dollars à des créanciers fictifs, victimes de la zaïrianisation des entreprises étrangères » lorsqu’il était chef du gouvernement.

Daniel Kpako

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC