Énième report de la remise-reprise au CAMI: « le désespoir le plus grave qui puisse s’emparer de nous serait de penser qu’accéder à l’Etat de droit est impossible dans notre pays. » (Chantal Bashizi Lembo)

Elle devait avoir lieu ce samedi 17 juillet 2021, la remise-reprise au Cadastre Minier entre le DG sortant, Jean-Félix Mupande et le Directeur Général entrant, Chantal Bashizi Lembo. Une passation de pouvoir qui ressemble de plus en plus à un mirage. En effet, pour la énième fois et pour des raisons visiblement politiques, la ministre Antoinette N’samba Kalambayi a reçu l’ordre de remettre cette cérémonie au calendes grecques.

Victime d’une discrimination féminine et d’une injustice qui ne dit pas son nom, dans un Etat qui se veut de droit, le Directeur Général entrant du Cadastre Minier ne désespère pas : « le désespoir le plus grave qui puisse s’emparer de nous serait de penser qu’accéder à l’Etat de droit est impossible dans notre pays. » a-t-elle lancée dans un message de remerciement à ses différents soutiens. Et Chantal Bashizi de poursuivre que « face au pouvoir du mensonge triomphant, il ne faudrait jamais courber l’échine devant l’injustice ».

Forte du soutien qu’elle reçoit durant cette épreuve, Madame Chantal Bashizi Lembo a tenu à remercier toutes les personnes qui étaient préoccupées par ces reports injustifiés : « Vous avez été très nombreux à vous préoccuper de ces
reports injustifiés. Recevez encore une fois de plus mes remerciements les plus sincères et surtout mes félicitations pour vous être insurgés contre des pratiques dignes du Gondwana! »

Et comme disait Jean Jaurès: « Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire- c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant ».

Alain St. BWEMBIA

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC