Obsèques de Mosengwo: « à la suite du Christ, le cardinal Laurent nous laisse le témoignage d’une vie entièrement donnée aux autres»( F. Ambongo)

L’émotion était vive, la tristesse palpable. Autorités, prêtres, missionnaires et fidèles ont pris d’assaut – ce mardi 20 juillet 2021 – le Palais du peuple, cadre choisi pour les obsèques et les derniers hommages au Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya. Le Cardinal Fridolin Ambongo, l’archevêque métropolitain de Kinshasa – a salué la mémoire de celui que d’aucuns surnomment: « pasteur de la vérité ».

Dans son homélie, Fridolin Ambongo n’a pas tari d’éloges envers son prédécesseur et défunt, le cardinal Monsengwo. Rappelant son combat tant dans l’église que dans la vie politique, la liste des œuvres du défunt était interminable. C’est ainsi que l’Archevêque de Kinshasa a parlé d’un personnage altruiste, rempli d’amour et de compassion pour les autres.

Le combat de Laurent Monsengwo était « de voir nos dirigeants se considérer, non pas comme les propriétaires du pays, mais comme les serviteurs, de résolument s’engager pour que son immense richesse serve aux populations et non à un petit groupe de privilégiés », a déclaré Fridolin Ambongo.
Et de poursuivre , « à la suite du Christ, le cardinal Laurent nous laisse le témoignage d’une vie entièrement consacrée aux autres. Nous rendons grâce à Dieu de nous avoir donné cet homme. Maintenant que cet éminent pasteur est parti, il est là dans ce cercueil ».
Néanmoins, le cardinal connaît un aboutissement heureux, estime Fridolin Ambongo. « Notre cher père peut se reposer de ses labeurs, car ses œuvres le suivent et parlent en sa faveur dans nos cœurs. Avec une vie si riche en témoignages d’amour, le cardinal Monsengwo ne pouvait autrement terminer sa vie que dans le Seigneur».

Le Président Félix Tshisekedi et son homologue Sassou Nguesso ainsi que l’ancien vice-président de la République , Jean-Pierre Bemba Gombo ont rehaussé de leur présence la cérémonie, tout comme de nombreuses autres autorités du pays dont le Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, celui du Sénat, Bahati Lukwebo, ainsi que le Premier ministre Sama Lukonde étaient également de la partie.

Daniel Kpako

Actualité

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC