RDC: Le Réseau de Femmes Élues Provinciales et Locales s’insurge contre le traitement dégradant infligé à la députée Liliane Komba

Nul ne pouvait s’imaginer que sous l’actuel régime, la femme Congolaise subisse encore des traitements dégradants et humiliants en République Démocratique du Congo. Malgré le passé d’opposant du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, et l’engagement pointillé de la Première Dame, Denise Nyakeru, sur les questions de genre, les femmes congolaises ne sont pas au bout de leur calvaire et les exemples de traitements qui violent les questions de genre abondent. Après la DG du Cadastre Minier , Chantal Bashizi Lembo, qui est empêchée d’exercer ses fonctions de Directeur général de cadastre Minier en remplacement de Jean Félix Mupande, c’est le tour de la députée provinciale du Haut-Katanga, Mme Liliane Komba.

En effet, l’élue provinciale de Kambove a été séquestrée le Jeudi 02 septembre pendant plus de six heures dans sa voiture par des agents de l’ANR. Elle a été relâchée très tardivement, après avoir fait l’objet des injures, menaces et de crevaison de quatre pneus de sa voiture. Tout ceci à cause d’un conflit foncier sur une parcelle qu’elle a achetée depuis 2020.

Face à cette situation, le Réseau de Femmes Élues Provinciales et Locales, REFEPEL, condamne et dénonce ce qu’il qualifie de « pratique qui déshonore l’Etat de droit par la résurgence de la violence faite à la femme… ».

A travers une déclaration politique faite le 04 septembre, par sa présidente Mutinga Kyet Marie et sa Majesté Osambia Kpwata Fyfy, rapporteure du REFEPEL, le Réseau de Femmes Élues Provinciales et Locales a protesté contre ce traitement qui a violé les droits de leur collègue.

« Le REFEPL proteste, avec la dernière énergie, contre les violations des droits humains et l’entrave à l’accomplissement de la mission d’une élue en vacances parlementaires », dénonce-t-on.

Signalons par ailleurs que le REFEPEL a également, dans cette déclaration politique, interpellé l’Assemblée Provinciale du Haut-Katanga lui demandant de statuer en toute urgence sur ce cas et invite les Cours et Tribunaux de la province de faire triompher la justice.

Alain St. Bwembia

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC