Equateur : La Nouvelle Société Civile du Congo requiert l’implication du gouvernement central pour résorber la crise politico-institutionnelle

La crise politique qui sévit actuellement dans la province de l’Equateur n’indiffère pas grand monde. C’est dans climat particulier que la Nouvelle Société Civile du Congo/ Coordination de l’Equateur, vient de rompre son silence à travers une déclaration rendue publique ce vendredi, 1er octobre 2021 à Mbandaka.
Par cette prise de position, la NSCC/Equateur denonce « les manœuvres dilatoires de certains politiciens équatoriens – souvent vivant à Kinshasa et de mauvaise foi – pour la déstabilisation de la province. Ils suscitent les guéguerres entre l’Assemblée provinciale et l’exécutif provincial, pour leurs propres intérêts égoïstes, au détriment de la population équatorienne.


Tout en sollicitant l’implication du gouvernement central et des instances judiciaires pour la prise en charge de cette situation, la Coordination de la NSCC/Equateur denonce par ailleurs « les fausses informations diffusées par des personnes malintentionnées, hostiles au développement de la province l’Equateur. Leurs auteurs vont jusqu’à alimenter les rumeurs de plusieurs décès à l’ouverture de la session ordinaire de l’Assemblée provinciale du 30 septembre 2021. Et pourtant, c’est un tissu de mensonges destiné à manipuler et à décourager les personnes de bonne volonté et autres investisseurs de venir s’installer dans la province ».

A en croire la Coordination de la Nouvelle Société Civile du Congo/Equateur, il n’y avait que « trois blessés – un policier, un militaire et un passant – enregistrés à la suite de jet de pierres, œuvre des partisans de l’honorable Claude Buka », a-t-on renseigné.


Et pour sortir la province de l’Equateur de cette crise politique, la Nouvelle Société Civile du Congo/Equateur en appelle à « la tenue de la Conférence des gouverneurs et la présence du Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, car, c’est notre seul espoir pour le décollage de notre province », se convainquent les signataires de cette déclaration de la NSCC/Equateur.

JR.Mokolo

ARTICLES SIMILAIRES

ARTICLES SIMILAIRES

Politique RDC