Actualités

Assemblée Nationale : loi électorale votée sans l’opposition, seuil d’éligibilité maintenu à 1% , cautionnement à 1000$par siège et l’hypothèse du vote électronique écarté.

Malgré l’absence de l’opposition parlementaire dans la salle, l’assemblée nationale a finalement voté le projet de loi électorale. Les 284  députés sur les 287 ayant pris part au vote intervenu ce lundi 4 decembre 2017 vers 22h 30′ ont voté pour ce texte de loi qui a été aussitôt  envoyé au sénat pour une seconde lecture.

Le texte voté maintient le seuil de représentativité  à 1% sur le plan national et le cautionnement de la  députation nationale s’élève à 1000$ par siège.

La loi  reprend aussi l’article 237 initialement suprimé dans le projet proposé par le gouvernement , mais réclamé par l’opposition et par quelques députés de la majorité.

L’ article 237  contenu dans la loi électorale en vigueur  interdit l’usage du vote électronique durant cette législature finissante.

La majorité n’a trouvé aucun inconvénient pour réprendre cet article  estimant  que l’usage de la machine à voter n’était pas à l’ordre du jour dans  ce projet de loi.

L’opposition  qui semblait  être favorable au seuil de 1% au-delà de sa proposition de le réduire jusqu’à 0,25 % n’aura pas  obtenu gain de cause au sujet du cautionnement qui reste maintenu à 1000$ par siège  pour la députation nationale  en lieu et place de sa  proposition  qui tenait à la réduction et au cautionnement par liste.

L’option du vote électronique  ayant été écarté dans  cette loi, la ceni devra donc batailler dur pour faire passer par des mécanismes extraparlementaires l’usage de son innovation de la machine à voter  très décriée  par une bonne partie de l’opinion nationale. Une option qui aurait  peu de chance d’aboutir au régard des tendances dégagées lors du débat à lassemblée nationale.

Avec les navettes parlementaires entre les deux chambres , l’on peut sans nul doute espérer  que l’opposition et la majorité trouveraient  un compromis politique bien avant la dernière étape consacrée à  la promulgation de cette loi attendue sauf imprévu avant le 15 décembre 2017. En attendant, l’opposition parlementaire en appelle à la vigilance du peuple.

Jean Médard LIWOSO.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 5
    Partages