Politique

Campagne électorale-RDC: moins convainquant, Shadari met en exergue les billets verts pour séduire la population de Gemena

La campagne électorale est l’occasion pour les candidats de rivaliser par des promesses envers la population dans le but de requérir les suffrages nécessaires. Rares sont les candidats qui tiennent paroles, une fois retombée la fièvre électorale.

En effet, en 2006 comme en 2011, Joseph Kabila, président sortant de la République Démocratique du Congo a chaque fois promis l’asphaltage des 15 km de la voirie urbaine de Gemena. 12 ans après, rien n’a été entrepris et la population du chef-lieu du Sud-Ubangi a fini par réaliser qu’elle a été roulée dans la farine. Les promesses n’engagent que ceux qui les croient, pas ceux qui les font, surtout en politique sous les tropiques!

Il se trouve que Shadari Emmanuel – le dauphin de Kabila – est revenu au même endroit, avec une recette identique que son mentor.

Arrivé mardi en terre de Gemena, pour sa campagne électorale, Emmanuel Shadari a repris le refrain de l’asphaltage de cette ville , en plus de la réhabilitation des routes de dessertes agricoles et de la gratuité de l’enseignement primaire, sans oublier la réduction des frais académiques à hauteur de 100$ dans toutes les institutions de l’Etat.

Du déjà entendu, ont immédiatement réagi en chœur l’assistance, en entendant la promesse de la modernisation de la voirie urbaine. C’est un héritage lourd que porte le candidat du FCC qui a été, pour l’occasion, la cible de réactions négatives des militants des partis affiliés à cette plateforme politique venus pourtant l’écouter.

Dans la foulée, certains ont ouvertement déclaré leur intention d’accorder leurs suffrages à son adversaire Martin Fayulu, candidat de la coalition LAMUKA, jugé plus crédible et qui incarne la véritable alternative en RDC.

Loin de se décourager devant cette expression de désamour, Emmanuel Shadari a sorti la « grosse artillerie pour séduire: Mupatasse. « J’ai amené une grande enveloppe pleine de billets de banque et je ne quitterai pas Gemena avant que le stock soit complètement épuisé en faveur de la population de Gemena », a-t-il déclaré. Ce propos n’a pas suffi à tempérer l’indignation de tout le monde, malgré l’indigence.

Par cette réaction inattendue, il est permis aujourd’hui d’avouer que le peuple congolais n’est plus amnésique ni naïf. Comme le corbeau dans la fable de Jean de Lafontaine, la population de Gemena a juré qu’on ne le prendrait plus!

Signalons que la promesse irréalisable de Joseph Kabila d’asphalter la voirie urbaine de Gemena avait été même à la base d’une question orale avec débat, initiative faite par le Député National MLC Alexis Lenga Wa Lenga lors de la législature finissante , mais elle restée dans le tiroir de l’Assemblée nationale jusqu’à ce jour.

L’arrivée de Shadari à Gemena ce mardi a été marquée par la militarisation de la ville.

Des éléments des Fardc et ceux de la PNC ont été déployés en nombre pour assurer la sécurité , fouillant tout le monde , probablement par crainte des représailles de la population dans ce fief électoral naturel du MLC de Jean-Pierre Bemba, très hostile au régime depuis l’injuste invalidation de la candidature de leur leader.

Constant Mohelo

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 18
    Partages