Actualités

Campagne électorale-RDC:Faute d’autorisation de survol et d’atterrissage des avions de Lamuka, M.Fayulu bloqué à Kinshasa

Annoncé pour ce dimanche 2 décembre 2018, le déplacement du candidat commun de l’opposition n’a pas eu lieu comme initialement prévu.

L’Autorité d’Aviation Civile n’a pas encore délivré les autorisations de survol et d’atterrissage des avions loués par le coalition Lamuka pour la campagne de Martin Fayulu Madidi.

D’après, Jean-Desiré Mbonzi Wa Mbonzi , chargé de la mobilisation et propagande du candidat commun, toutes les démarches menées jusqu’à ce dimanche n’ont donné lieu à aucune solution. Il accuse le gouvernement d’être à la base de cette manœuvre visant à empêcher Martin Fayulu d’aller à la rencontre de la population dans le cadre de sa campagne électorale.

Mais, pour Jean-Bertrand Ewanga, membre du G7 de Moïse Katumbu, qui intervenait sur  CCTV ce samedi, ces autorisations pourraient être accordées d’ici à mardi, car il fallait se conformer à l’exigence imposée par les autorités gouvernementales. Exigence relative à la conclusion de la mission des experts envoyés en Afrique du Sud pour procéder au contrôle de conformité de ces appareils.

Joint au téléphone par politiquerdc.net, ce dimanche soir, José Makila Sumanda, vice -premier ministre et ministre des transports affirme n’avoir jamais été saisi officiellement sur ce dossier.

« C’est difficile de répondre à cette préoccupation, dans la mesure où je n’ai jamais été notifié. Si j’avais reçu ne-fût-ce qu’une copie de leur demande , j’aurais déjà pu  instruire l’Autorité d’Aviation Civile pour leur accorder les autorisations, mais jusque-là, je n’ai vu aucun courrier à ce sens. Que dois-je faire ? », s’est confié le VPM aux transports.

La question des autorisations de survol et d’atterrissage des avions de Lamuka risque  donc de perturber le reste du programme de déplacement du candidat commun de l’opposition à l’intérieur du pays.

Martin Fayulu et son staff  ont passé toute la journée de ce samedi dans des ambassades pour des contacts diplomatiques et politiques de hauts niveaux afin de débloquer cette situation.

D’après Jean-Désiré Mbonzi Wa Mbonzi, la coalition Lamuka pourrait se prononcer officiellement sur ce dossier , sauf imprévu ce lundi 3 décembre.

Rappelons que Martin Fayulu Madidi avait prévu de démarrer  officiellement sa campagne électorale, ce dimanche , par la ville martyre de Beni , dans le Nord-Kivu.

Dossier à suivre !

Rédaction

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 166
    Partages