Défaite de l’udps aux sénatoriales : Jean-Marc Kabund accusé d’être à la base de cet échec

La situation qui prévaut au sein de l’UDPS ressemble à une pièce de théâtre et d’aucuns cherchent à identifier le metteur en scène.

Accusés d’avoir monnayé leurs suffrages aux sénatoriales du 15 mars dernier et ce, au détriment des candidats de leur parti, les députés provinciaux du parti présidentiel de la ville de Kinshasa ont fini par réagir. Ils dénoncent un jeu malsain interne au parti qui expliquerait le fiasco aux sénatoriales. En cause, Jean-Marc Kabund et Me Peter Kazadi.

En effet, dans le magazine télévisé Tokomi wapi?, diffusé ce mercredi soir sur Canal Kin Télévision, sept des douze députés provinciaux de Kinshasa interviewés séparément par les animateurs de ce programme, ont décrié l’attitude sordide de Kabund.

Ils ont dénoncé la « complicité » du secrétaire général et président national ai de L’UDPS dans la débâcle enregistrée par le parti au scrutin sénatorial, du moins dans la ville de Kinshasa.

« (…), on doit demander à Monsieur Jean-Marc Kabund, au lieu d’envoyer les combattants dans la rue pour nous attaquer, il faut qu’il apprenne à dire la vérité à l’opinion et à nos militants.

C’est lui qui a entretenu le malaise générateur de cette situation. Je précise que, lors d’une réunion convoquée la veille du scrutin à la 7ème rue Limete, à notre demande, Jean-Marc Kabund avait étrangement exigé à certains d’entre nous de voter pour des candidats indépendants inconnus, et que d’autres collègues devaient voter pour certains candidats sénateurs alignés sur la liste du parti, mais du reste inconnus de la base de notre parti. Je dois vous affirmer – en toute sincérité – que tous ces candidats repris sur la liste du parti n’ont jamais pris langue avec nous. Pour en avoir le cœur net, j’ai vainement tenté plusieurs fois de rencontrer le président de la République, notre chef, en vue de lui informer de cette affaire.

Lire aussi :  Candidature JP Bemba à la présidentielle-RDC : E.Bazaiba , "nous voulons un jeu Démocratique dans la transparence"

Quoiqu’il en soit, les auteurs de la défaite de l’UDPS aux sénatoriales s’appellent: Jean-Marc Kabund et Peter Kazadi. C’est à eux qu’il faut demander les comptes », s’est déchaîné l’un des députés du parti présidentiel.

Un autre parlementaire recommande aux instances de son parti à interroger son collègue Peter Kazadi sur les raisons à l’appui du retrait de sa candidature au poste de président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa.

« Nous sommes des anciens de l’UDPS et avons passé 37 ans dans l’opposition. L’on se demande de l’origine des moyens financiers détenus par certains responsables de notre parti qui vont jusqu’à construire de maisons et à rouler carrosse. D’où viennent cette manne? », s’interroge le même député provincial de l’UDPS.

Et de poursuivre, pourquoi au lieu, par exemple, de constituer une commission d’enquête pour nous entendre, le président Jean-Marc Kabund s’est précipité de larguer les militants dans la rue? » Non, c’est un écran de fumée pour rendre opaque la vérité et continuer à bénéficier de l’estime de nos combattants, a-t-il renchéri.

Au regard de ce scénario peu flatteur, Félix Tshisekedi ferait mieux de nettoyer sa propre maison, quitte à éternuer, au lieu de continuer à cacher la poussière sous le tapis; pense un analyste politique !

Lire aussi :  Élections-RDC : Kinshasa empêche l'atterrissage du jet de M. Fayulu à Kindu

Rédaction

Article précédent

Victoire de F.Tshisekedi : dans un rapport,les évêques catholiques de l’ancienne province orientale notent la « frustration » de la population

Article suivant

RDC : la nouvelle marche politique de Lamuka sera connue ce vendredi