Société

Interdiction de l’importation de farine et sucres blancs en RDC: l’arrêté de JL Bussa salué par la MIDEMA et la sucrière de kwilu-ngongo

72 heures après la signature de l’arrêté ministériel interdisant pour une durée de 6mois l’importation des farines et des sucres blancs dans la partie ouest de la République Démocratique du Congo, les resnsables de la MIDEMA, et de la Sucrière de Kwilu-Ngongo, sont venus féliciter le ministre d’Etat et ministre du commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa Tongba pour sa décision.

Au sortir des échanges qui ont eu lieu ce jeudi 3mai au cabinet du ministre Bussa, ces quelques patrons d’entreprises ont déclaré soutenir , notamment  les mesures protectrices prises par  le ministère de commerce extérieur , visant selon eux à limiter les dégâts et à freiner la propension à tout importer de l’extérieur, y compris des farines de froment  et du sucre blanc, alors qu’en RD. Congo, la Midema serait capable de répondre à toute la demande locale et, même, de pourvoir aux besoins des pays voisins.

Tout comme, en ce qui concerne le sucre blanc, la Sucrière de Kwilu-Ngongo, très réputée dans ce domaine, serait prête à faire face à toutes les sollicitations aussi bien internes qu’externes, ont -ils déclaré.

Par ailleurs, le Directeur Financier de la compagnie sucrière de Kwilu-Ngongo, Brieuc De Pierpont  et le Délégué Général de la MIDEMA, Bruno Oudart, ont souligné que ces  mesures qui protègent  et encouragent  l’industrie locale permettront à coup sûr,  de redynamiser leurs produits et d’écouler la grande partie de leurs stocks.

Réaction du ministre d’Etat

Le Ministre du  Commerce Extérieur, Jean-Lucien Bussa ne s’est pas seulement contenté aux encouragements de ses hôtes. Il a  tout de même  posé à ses interlocuteurs trois conditions à observer durant cette période.

Il s’agira pour ces opérateurs économiques, de maintenir stables  les  prix à défaut de les  revoir à la baisse ; de garantir l’offre à la hauteur de la demande, d’éviter toute rupture de stocks ; mais aussi et surtout de garantir la qualité des produits au risque de lever cette mesure.

Le responsable de la sucrière a rassuré le ministre de la volonté de sa société que l’interdiction d’importation des sucres blancs ne pourrait jamais  créer la carence de sucre au Congo.

Le sucre de Kwilu sera toujours présent. Il n’y aura pas de rupture de stocks et ce, pour toute l’année 2018, on  peut le  garantir’’, a-t-il dit.

‘’Pour nous aujourd’hui, le Ministre d’Etat, ministre du Commerce Extérieur a lancé un message fort, un message de soutien auprès des industries locales et aussi auprès des industries qui sont loyales ou fidèles à la RDC , et qui travaillent en collaboration avec le Gouvernement pour aider la population. Cette mesure est une bouffée d’oxygène pour nous et donc,  on tient aussi à rassurer la population que nous avons la capacité de production de manière à fournir la farine de froment qui est attendue par les consommateurs  et donc,  les boulangers en quantité tout comme en  qualité. Tout le monde connaît la qualité de la farine Midema. C’est la meilleure », s’est confié pour sa part, le délégué général de la MIDEMA.

La MIDEMA qui a aussi rassuré le ministre  de sa capacité  de stockage  et également promis de maintenir la  stabilité des prix sur le marché.

Il s’agit là d’une première réaction enregistrée du côté des opérateurs économiques depuis la signature de l’arrêté ministériel par le ministre d’Etat au commerce extérieur.
Pour l’heure, politiquerdc.net n’a pas encore enregistré de réaction du côté des victimes de cette décision de Jean-Lucien Bussa, signée le lundi 30 avril dernier.

Kapinga Wetu

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 130
    Partages