• août 17, 2019

Breaking News :

Kinshasa : décès de F.Mukendi : E.Bazaiba »le papa a beaucoup souffert! il a été torturé moralement… »

La triste nouvelle est tombée cet après midi à Kinshasa . Ferdinand Mukendi vient de rendre l’âme voilà, presque deux semaines après l’inhunimation de son fils Rossy Mukendi. 

En effet, après avoir été amené d’urgence et interné à l’hôpital Sino Congolais situé dans le quartier 7 dans la commune de Ndjili le jeudi dernier, à la suite d’une crise, Ferdinand Mukendi, père du regretté Rossy Mukendi Tshimanga vient lui aussi de tirer sa révérence ce weekend. Une triste nouvelle vite répandue dans les réseaux sociaux, et en même temps différemment commentée par les acteurs politiques et sociaux du pays.

Il suffit de parcourir les différentes pages de Facebook pour s’en rendre compte.

C’est le cas de le dire par exemple avec Eve Bazaiba Masudi, députée nationale et Secrétaire Générale du MLC, Mouvement de Libération de Libération du Congo qui estime que la mort de Ferdinand Mukendi n’est que le reflet de la souffrance subie par l’illustre disparu depuis l’assassinat de l’activiste de droits humains, Rossy Mukendi, tué lors de la marche pacifique organisée par le CLC, Comité Laïc de Coordination, le 25 février 2018.

« Le papa a beaucoup souffert ! Il a été beaucoup torturé moralement ! Les assassins de son fils l’ont fait souffrir. Confisquer la dépouille mortelle autant de jours à la morgue, l’attaque aux gaz lacrymogènes le jour de l’enterrement et surtout la profanation du corps de son fils ! Non! C’est revoltant ! » , lit-on ce soir dans la page Facebook de Eve Bazaiba Masudi.

Pour sa part, Jean-Claude Katende, président national de l’ASADHO, Association Africaine de droits de l’homme, relayé sur la page Facebook de notre confrère journaliste Steve Wembi, la mort du geniteur de Rossy Mukendi reflète tout simplement l’arbitraire qui a en RDC.

 » Ce nouveau décès dans la famille de Rossy Mukendi a ,en définitive pour cause, l’arbitraire et l’absence d’un Etat de droit en RDC », s’est-il déchaîné .

Feu Ferdinand Mukende s’était montré très déterminé ce dernier temps, à œuvrer danvatage pour la victoire du combat en vue de l’alternance démocratique en République Démocratique du Congo. Combat qui avait coûté la vie à son fils Rossy Mukendi, aujourd’hui rejoint par lui-même dans le monde de l’au-delà.

Ferdinand Mukendi et son fils, appartiennent desormais physiquement au passé, mais présents dans les esprits des millions de Congolais.

Que son âme repose en paix !

Constant Mohelo

Article précédent

Kinshasa : après 7mois passé à Johannesburg,le corps de l’apôtre Olangi enfin à Kinshasa

Article suivant

Affaire Bemba -CPI : Dr J.J. Mbungani « l’attente de tout un peuple se jouera ce 8 juin »

adipiscing risus. luctus Donec id massa